Prière d’un athée
Poème de Guillaume Prevel
Article mis en ligne le 21 décembre 2015

par K.S.
logo imprimer

J’aimerai tellement faire un pas de plus vers la lumière
Tant l’obscurantisme et sa violence règnent ici-bas
Seulement le silence, l’absence et le trépas
Font que mon espoir s’évanouit devant l’annonce du cimetière

Ma foi serait plus grande si tu n’étais pas fait de mystère
Et que ton règne soit celui de l’amour et de la paix
Car chaque jour le monde s’écroule où je me posais
Et la haine de ceux qui te louent et prônent la guerre

Font de moi le premier et le plus fervent des athées
Pourtant rien en mon être n’est fait de mauvaises pensées
Mais le rouge sur l’herbe a fini d’écœurer

L’attente de ta venue et de ta justice
Qui devrait faire taire les mauvais qui parlent en ton nom
Tout en violant et en tuant sans que tu ne les punisse.

23 Septembre 2014

Trouvé sur http://www.unjourunpoeme.fr/poeme/p...


Dans la même rubrique

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84