Religion et (in)tolérance
Article mis en ligne le 5 février 2016

par K.S.
logo imprimer

Sur le site de l’UFAL [1] on peut trouver un article relatant une étude menée par le CNRS et Sciences-Po Grenoble au printemps 2015. 9 000 collégiens des Bouches-du-Rhône furent questionnés « sur leur perception de certaines valeurs et en présentant les résultats en fonction des convictions religieuses. Les résultats, publiés par l’Obs, sont sans surprise, mais aussi sans appel : “La religiosité se traduit par un conservatisme certain, et une plus grande intolérance en matière de mœurs. Plus on est religieux, plus on remet en question les valeurs telles que l’égalité entre les hommes et les femmes ou la reconnaissance des droits des homosexuels.

Ainsi, 41 % des jeunes musulmans “les plus dévots” et 29 % des catholiques “les plus pratiquants” estiment que “la femme est faite avant tout pour concevoir des enfants et les élever”. Ils sont respectivement 47 % et 23 % à juger que les homosexuels ne sont pas “des gens comme les autres” et 36 % et 10 % à trouver “normal” de séparer hommes et femmes à la piscine municipale (respectivement 16 %, 13 % et 5 % pour les collégiens qui se déclarent athées).

Suite de l’article sur http://www.ufal.org/billet-du-presi....

Notes :

[1Union des Familles Laïques


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84