Au Pakistan, au Bangladesh...

par K.S.

Au Pakistan, au Bangladesh : mieux vaut n’être ni femme, ni laïque

Au Pakistan :

Une loi autorise les hommes à commettre des “crimes d’honneur” sans être inquiétés. Ainsi, Saba a "osé" se marier avec l’homme qu’elle avait choisi. En conséquence, son père lui a tiré une balle en pleine tête puis a jeté dans une rivière son corps mis dans un sac. Il n’a pas été inquiété pour ses actes. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Saba a survécu et son histoire est désormais racontée dans un documentaire nominé aux Oscars [1]. Si le Premier ministre pakistanais a promis de mettre fin à ces crimes, il est malheureusement possible – et probable – que, n’étant plus sous les feux des projecteurs, après la remise des Oscars, ce projet de réforme du droit pakistanais soit abandonné.

Pétition (urgente) :

https://secure.avaaz.org/fr/pakista...

Voir aussi : http://www.amnesty.be/je-veux-agir/...

Au Bangladesh :

Depuis 2013, la situation devient de plus en plus difficile pour les blogueurs et écrivains humanistes et athées. En raison de leurs valeurs laïques et de leur critique des fondamentalismes religieux, 84 écrivains et blogueurs laïques sont désignés par les groupes islamistes comme à abattre, 10 d’entre eux ont déjà perdu la vie et les autres vivent sous menace de mort permanente.

Le gouvernement ne protège pas les écrivains menacés et participe même directement à l’oppression des libres penseurs en multipliant les arrestations pour "blasphème" et "insulte à l’Islam" (valant 14 ans de prison).

En savoir plus :

http://www.ufal.org/blogueurs-menac...