Quelques quatrains d’Omar Khayyâm
Article mis en ligne le 14 juin 2016

par K.S.
logo imprimer

Ces quatrains d’Omar Khayyâm sont parus dans le recueil Omar Khayyâm - Vivre te soit bonheur ! Cent un quatrains de libre pensée [1]
Voir : http://penselibre.org/spip.php?arti...

Du vin, un coin de talus dans les ruines d’un fournil,
Àme et chemise vendues au tavernier, nous voici
Sans crainte de châtiment ni espoir de rédemption
Et libres de l’oppression du ciel et des éléments !

Je bois, et les bien-pensants de droite et de gauche clament
Que j’ai grand tort, car le vin est l’ennemi de l’islam.
L’ennemi ? Eh bien, tant mieux ! Boire le sang ennemi
Est sans conteste œuvre pie : je m’en vœux gorger, par Dieu !

Désormais nous renonçons aux prières journalières,
Fermement nous adoptons les allures libertaires :
Partout où l’on verse à boire, nos bons amis nous verront,
Semblables aux carafons, le cou tendu sur les verres !

Laisse toutes dévotions dues ou surégogatoires ;
Mais de ta bouchée de pain ne sois jaloux ni avare,
A nul cœur ne cause peine par ta langue ou par ton fait,
Et de ton salut je fais mon affaire. Verse à boire !

Notes :

[1Omar Khayyâm, Vivre te soit bonheur ! Cent un quatrains de libre pensée – traduit du persan par Gilbert Lazard - Folio Sagesses Gallimard, 128 pages, sous couverture illustrée, 108 x 178 mm -
Achevé d’imprimer : 06-04-2016


Dans la même rubrique

0 | 5

La Visite
le 17 décembre 2017
par K.S.
La Ballade des gens qui sont nés quelque part
le 17 décembre 2017
par K.S.
Un poème de Jacques Prévert
le 2 décembre 2017
par K.S.
Les loups noirs (poème)
le 31 juillet 2017
par K.S.
Étranges étrangers
le 1er mai 2017
par K.S.
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84