Clara Wichmann

vendredi 1er juillet 2016
par  K.S.
popularité : 3%

Clara Wichmann, hollandaise d’origine allemande, nait à Hambourg le 17 août 1885 mais vivra avec sa famille aux Pays-Bas. Sa vie est très courte, mais riche d’engagements qui nous sont révélés aujourd’hui par ses écrits.

Clara fait ses études à l’université d’Utrecht, son père y étant lui-même professeur de géologie. Alors qu’elle est encore étudiante, elle fait sienne la cause des femmes, passe d’abord par la revendication du suffrage féminin qu’elle dépasse rapidement pour envisager d’une façon plus globale la situation socio-économique des femmes ; il faut noter qu’elle refuse le statut de la « femme victime » : « Le mouvement des femmes doit se comprendre comme un mouvement social pour quelque chose n’ayant pas encore été réalisé ». Aujourd’hui encore, existe une association Clara-Wichmann aux Pays-Bas ainsi qu’un fonds spécial portant son nom qui vient en aide à des femmes sur le plan juridique.

Le droit : point sensible dans le cas de Clara, qui fut juriste de formation, et à qui, rapidement, fut confié un travail de statistiques des crimes : elle y trouve une perception précise des problèmes sociaux liés aux actes de délinquance et des effets pervers des différents systèmes de punition.

Ce ne sont pas les seuls domaines de réflexion et d’engagement de Clara Wichmann : les luttes sociales et syndicales, l’antimilitarisme, la non-violence – elle est sans doute la première à employer ce terme, avant Gandhi – l’éducation et la pédagogie, le droit des animaux, tous ces aspects révèlent une pensée libertaire et fortement novatrice.

Clara Wichmann va s’associer avec divers militants, notamment Bart de Ligt qui évoluera du pacifisme chrétien à l’antimilitarisme libertaire. Ensemble, ils vont proposer des notions nouvelles, rejetant la « non-résistance » ou la « résistance passive » pour faire de la non-violence une pratique positive.

Sur le plan personnel, Clara Wichmann rencontre en 1917 un objecteur de conscience, Jo Meijer, qui deviendra par la suite le premier secrétaire de l’IRG [1]. Ils se marient en 1921, et Clara meurt le 15 février 1922 en donnant naissance à son enfant.

Sa mère et son compagnon ont œuvré à la diffusion des écrits de Clara, dont on trouvera quelques extraits sur la note de lecture « Clara Wichmann – textes choisis » (http://penselibre.org/spip.php?arti...). Cette courte notice biographique est tirée de celle, bien plus complète, proposée par Lou Marin dans l’opus cité ci-dessus.

SKS


[1Internationale de Résistants à la guerre


Brèves

14 février 2016 - 14 février : naissance de Julia Bertrand

Institutrice, militante anarchiste, antimilitariste, féministe et libre penseuse, Julia Bertrand (...)