République laïque

mercredi 27 juillet 2016
par  K.S.
popularité : 4%

Sur le site de l’UFAL [1], au lendemain de l’assassinat d’un prêtre et d’une paroissienne catholiques par un fou de dieu, on peut lire l’appel, une nouvelle fois, aux valeurs de la République laïque… [2]

Laïque, évidemment, on est pour. Mais que d’exceptions, d’entorses, de contradictions et d’absurdités dans l’application du principe même de laïcité : notamment les subventions attribuées à l’enseignement confessionnel, l’entretien des édifices religieux [3] par les communes, au titre du patrimoine certes, mais dont l’usage, hormis les visites touristiques et quelques concerts, est réservé aux seuls cultes, etc… Ces accommodements, destinés à préserver la paix sociale, concernent majoritairement les divers cultes chrétiens ; comment s’étonner d’un sentiment d’injustice du côté de l’islam, davantage présent aujourd’hui dans l’hexagone, qu’en 1905 ?

République ? Dans le monde, toutes sortes de régimes plus ou moins liberticides, plus ou moins inégalitaires du point de vue économique et social, sont des républiques. Cela garantit-il aux réputés citoyens des conditions acceptables de vie et de liberté ? Sans compter que pratiquement tous les politiques français, d’un bord à l’autre, se réclament des valeurs de cette république, qui n’est assurément pas la même dans l’esprit des uns et des autres.

Il serait temps de parler en citoyens du monde.
Il serait temps de reconnaître à quel point les drames, dont sont victimes des citoyens français lors d’attaques ou d’attentats de plus grande ampleur, sont corrélées à une politique extérieure de l’Etat français, fabricant et vendeur d’armes, qui part au secours des régimes de tel ou tel pays, au nom de la démocratie et des droits humains, mais en laisse d’autres à l’écart : trop puissants, mauvais payeurs ou dépourvus d’attrait économique…
Les droits humains concernent aussi les réfugiés qui fuient la guerre ou la misère et dont beaucoup finissent noyés ou croupissent, oubliés, dans des camps de l’autre côté de la Méditerranée, ou plus près, à Calais.

Ces réflexions ne dédouanent en aucun cas les tueurs, qu’ils se réclament d’un dieu, d’un prophète ou de la sécurité d’Etat…

La course à la compétitivité, l’utilitarisme, l’esprit technocratique, ajoutés aux réformes successives, ont vidé l’enseignement public et laïque de ses valeurs, même si des enseignants poursuivent leurs efforts de résistance.
Le chômage, l’évidente disparité de moyens économiques et éducatifs font le reste. Quel espoir pour des jeunes dont l’avenir s’obscurcit au fil des années ? La guerre – pour laquelle on trouve toujours une justification – permet une échappatoire, même suicidaire.

Les religions monothéistes prétendent œuvrer pour la paix. Mais il suffit d’ouvrir les pages des différents livres dits sacrés pour y trouver des appels au meurtre, et des récits de massacres légitimés par la religion. Ces passages-là sont-ils critiqués par les instances religieuses ? Comment dès lors empêcher tel ou tel de les prendre au pied de la lettre ? Certes existent également des phrases empreintes de sagesse et d’esprit de fraternité : ainsi « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Mais qui est le « prochain » ? Le membre du même clan, du même village, le coreligionnaire ? Et s’aime-t-on soi-même lorsqu’on tue et se tue ?

Si sympathique que puisse être l’UFAL, dont on peut apprécier beaucoup de prises de position, cette référence réitérée à la République continue de me paraître incompréhensible. La République ? Quelle République ? [[Voir http://penselibre.org/spip.php?arti....]

Léonore


[1Union des Familles laïques

[3ceux construits avant la Loi de 1905


Brèves

24 juillet 2013 - Jacques Prévert :

"Les religions ne sont que les trusts des superstitions."
(Spectacle /1952)

26 juin 2013 - Ne pas oublier Amina :

Pétition :
http://www.avaaz.org/fr/petition/FR...
et articles http://penselibre.org/spip.php?arti.

24 mai 2013 - Religion modérée...

"Une religion est modérée lorsqu’elle n’a pas de bras armé ; ou quand elle cesse d’y recourir. Ou (...)

31 janvier 2012 - Nice : Défense de la laïcité

"Pour un service Public
de la PETITE ENFANCE"
Vendredi 10 Février de 18h.30 à 20h
Plus de (...)

3 octobre 2010 - Lourde (s) bavure...

Le 13 septembre dernier : un convoi de pèlerins italiens à destination de Lourdes sur un train de (...)