Sur le site du CIRA Marseille
George Grosz : des dessins contre l’ordre établi
Article mis en ligne le 6 août 2016

par K.S.
logo imprimer

Sur le site du CIRA [1] Marseille,

George Grosz : des dessins contre l’ordre établi

( [2])

« George Grosz fut un dessinateur et un peintre allemand puis américain. Témoin de la première Guerre mondiale, de l’échec de la Révolution en Allemagne puis de la montée du nazisme, il a réalisé des dessins qui sont une violente attaque contre l’ordre établi. Il a exprimé dans son art sa haine pour le militarisme, le clergé et la bourgeoisie. Son influence sur les caricaturistes d’aujourd’hui est indéniable. Ses dessins sont souvent utilisés dans des dossiers ou des documents à l’école pour illustrer l’histoire de l’Allemagne entre 1918 et 1933. »

« En 1922, il passe six mois en Russie soviétique avec l’écrivain danois Martin Andersen-Nexø. Il rencontre brièvement Lénine et d’autres dirigeants. Après avoir été fasciné par la Révolution, le bilan de son voyage est plutôt accablant. Il ne trouve rien de positif dans la Russie de 1922. La faim, la bureaucratie, les destructions sont omniprésentes. Il quitte le PC en 1923 mais continue à donner des dessins à ses journaux. On y voit des bourgeois repus et obscènes, des militaires grotesques et arrogants. En 1927, Sacco et Vanzetti est un dessin d’actualité qui représente la Statue de la liberté couverte de sang et brandissant une chaise électrique. C’est une dénonciation des condamnations à mort des deux anarchistes italiens. »

Notes :

[1Centre international de recherches sur l’anarchisme


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84