L’or de la Guyane
Article mis en ligne le 4 mars 2017

par K.S.
logo imprimer

Le site « Sauvons la forêt » signale l’existence d’un projet « Montagne d’Or » mené en toute discrétion par l’Etat français et prévu pour 2018, en Guyane. Il s’agirait alors de la plus grande mine du territoire français. Une brèche ouvrant la voie à d’autres multinationales minières.

Un très grave danger pour la nature :

190 km2 de concessions, avec une fosse de 2,5 km de long, 500 m de large et 400 m de profondeur, une usine de traitement de minerai par cyanuration qui prendrait 20 % de la consommation annuelle d’énergie de la Guyane. A la clé : destruction de la forêt et des écosystèmes, plus le risque lié au stockage de boues cyanurées.

Il n’y a pas eu de consultation de la population, alors que la procédure impose de soumettre ce projet au Conseil Consultatif des Populations Amérindiennes et Bushinengué [1]

La Guyane inclut une partie encore intacte de la forêt amazonienne, poumon de notre planète, et zone de biodiversité extraordinaire, qui doivent absolument être préservées.

Le collectif Or de question qui regroupe des ONG locales et nationales, demande au gouvernement français l’arrêt immédiat des projets de méga-industrie minière.
Pétition sur https://www.sauvonslaforet.org/peti....

Notes :

[1« L’histoire des peuples bushinengue, présents sur les deux rives du fleuve Maroni trouve son origine aux 17ème et 18ème siècles au Surinam. Ces peuples ont élaboré la culture originale et ont développé des formes esthétiques qui leurs sont propres. […] Ce peuple issus des esclaves en cavale s’est installé sur les berges du Maroni et a conservé sa culture africaine très marquée. Voir : http://ladiasporaafricaine.over-blo....


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84