"Liberté de penser..."

par K.S.

"Je me considère comme un anarchiste non violent, car l’anarchie n’est pas nécessairement violente, celui qui s’en réclame étant un homme qui refuse tout ce qu’on veut lui faire entrer de force dans la tête ; il est également contre ceux qui veulent se servir de lui au lieu de lui laisser sa liberté de penser".

(Georges SIMENON, cité par Ephéméride anarchiste, http://www.ephemanar.net/fevrier13.html)