La Désobéissance civile des Réfractaires non-violents à la guerre d’Algérie
Article mis en ligne le 26 mars 2017

par K.S.
logo imprimer

Erica Fraters (anagramme de « réfractaires »), qui a déjà publié en 2005 Réfractaires à la guerre d’Algérie, 1959-1963 [1] propose, dans une plaquette « de poche » un complément d’informations sur la désobéissance civile en France. Erica Fraters réagit dans ce texte à l’étude de Marianne Debouzy, La Désobéissance civile aux États-Unis et en France, 1970-2014, parue en 2016 aux Presses universitaires de Rennes.

« Il ne s’agit, ici, que de rappeler des faits et apporter quelques précisions sur la naissance de la désobéissance civile en France car l’information donnée sur cette question nous paraît incorrecte ou pour le moins incomplète. »

L’auteure répond à la question posée par Marianne Debouzy : « Pourquoi les actes de désobéissance civile se sont-ils multipliés en France depuis les années 1970 ? » par le rappel de diverses formes de résistance non violente et de désobéissance civile qui se multiplièrent lors de la guerre d’Algérie et qui furent en lien, pour certaines, avec le mouvement du Larzac.

A lire donc. Et sans oublier de se reporter au volume précédent déjà cité, Réfractaires à la guerre d’Algérie, 1959-1963.
On pourra trouver à ce sujet :
- « Comme un seul homme » et « Des hommes » http://penselibre.org/spip.php?arti...
- Erica Fraters , Réfractaires à la guerre d’Algérie 1959-1963 http://penselibre.org/spip.php?arti...

SKS

Notes :

[1Erica Fraters, Réfractaires à la guerre d’Algérie, 1959-1963, Éditions Syllepse, 2005. A noter également le DVD Comme un seul homme, réalisé par François Chouquet et paru en 2007


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84