La prison à 12 ans ?
" Chasse à l’enfant " de Jacques Prévert
Article mis en ligne le 7 décembre 2008

par K.S.
logo imprimer

La prison à 12 ans ?

Telle est la dernière proposition contenue dans le projet de loi d’orientation et de programmation sur la justice présentée par Dominique Perben pour enrayer la délinquance juvénile.
Retournerons-nous au temps, pas si lointain, des bagnes d’enfants ?
Rappelons qu’en 1934, Jacques Prévert alors en vacances à Belle-Ile, fut témoin de la « Chasse à l’enfant » qu’il fait revivre dans ce texte si fort.
Deux romans (entre autres) sont à même de compléter les dossiers et documents que l’on peut trouver sur la question, il s’agit de
-  « La chasse aux enfants » de Jean-Hugues Lime, Ed. Le cherche midi, 2004, et
-  « Le jardin » de Jacques Castan, La Mirandole, Ed. Pascale Dondey, 1992.

illustration : couverture de "La chasse aux enfants" d'après Steinlein

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Au-dessus de l’île on voit des oiseaux

Tout autour de l’île il y a de l’eau

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Qu’est-ce que c’est que ces hurlements

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

C’est la meute des honnêtes gens

Qui fait la chasse à l’enfant

Il avait dit J’en ai assez de la maison de redressement

Et les gardiens à coups de clefs lui avaient brisé les dents

Et puis ils l’avaient laissé étendu sur le ciment

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Maintenant il s’est sauvé

Et comme une bête traquée

Il galope dans la nuit

Et tous galopent après lui

Les gendarmes les touristes les rentiers les artistes

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

C’est la meute des honnêtes gens

Qui fait la chasse à l’enfant

Pour chasser l’enfant pas besoin de permis

Tous les braves gens s’y sont mis

Qu’est-ce qui nage dans la nuit

Quels sont ces éclairs ces bruits

C’est un enfant qui s’enfuit

On tire sur lui à coups de fusil

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Tous ces messieurs sur le rivage

Sont bredouilles et verts de rage

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Rejoindras-tu le continent rejoindras-tu le continent

Au-dessus de l’île on voit des oiseaux

Tout autour de l’île il y a de l’eau.


Mots-clés associés

Dans la même rubrique

0 | 5

La Visite
le 17 décembre 2017
par K.S.
La Ballade des gens qui sont nés quelque part
le 17 décembre 2017
par K.S.
Un poème de Jacques Prévert
le 2 décembre 2017
par K.S.
Les loups noirs (poème)
le 31 juillet 2017
par K.S.
Étranges étrangers
le 1er mai 2017
par K.S.
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84