Que reste-t-il des droits humains en Turquie ?
Article mis en ligne le 8 août 2017

par K.S.
logo imprimer

- Idil Eser, directrice d’Amnesty International en Turquie, a été inculpée avec neuf autres militants… pour avoir défendu les droits humains. Ils sont officiellement inculpés d’appartenance à une organisation terroriste ! Le président d’Amnesty pour la Turquie, Taner Kilic, lui aussi détenu depuis le 9 juin dernier. Tous risquent des peines d’emprisonnement de plusieurs années.

Pétition : http://lien.amnesty.fr/u/gm.php?prm....

- Les collaborateurs du quotidien d’opposition « Cumhuriyet » , accusés par le pouvoir de soutenir l’organisation du prédicateur Fethullah Gülen, sont également en détention ou en liberté conditionnelle. Ils encourent jusqu’à 43 ans de prison. Les audiences se succèdent, alors qu’à l’extérieur, malgré les risques, de nombreuses personnes manifestent leur soutien aux journalistes. Le verdict est attendu avant fin 2017.

En savoir plus : Quentin Raverdy Correspondance à Istanbul sur
http://www.liberation.fr/planete/20....


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84