"Effondrement" par Jared Diamond.

K.S.
mardi 3 avril 2007
par  K.S.
popularité : 3%

[(EFFONDREMENT – Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie - par Jared Diamond, (Gallimard, traduit de l’anglais (USA), édition française 2006, originellement chez Viking Penguin en 2005))]
Voici un « pavé » de plus de 650 pages, véritable somme dans laquelle l’auteur parcourt la planète et l’histoire des peuples. Entre autres, l’île de Pâques, l’implantation Viking au Groenland, l’Amérique centrale des Mayas, pour les sociétés anciennes, mais aussi le Rwanda, la Chine, l’Australie, l’Etat du Montana aux USA, pour les sociétés contemporaines.

Effondrement ?
« Par effondrement, j’entends une réduction drastique de la population humaine et/ou de la complexité politique/économique/sociale, sur une zone étendue et une durée importante. Le phénomène d’effondrement est donc une forme extrême de plusieurs types de déclin moindre."

Jared Diamond utilise la méthode comparative pour comprendre l’effondrement de sociétés ayant pour origine des problèmes environnementaux en se reposant sur "des informations précises sur chaque société patiemment recueillies par des archéologues, des historiens et d’autres spécialistes ".

Beaucoup de ces effondrements ont pour point de départ une sorte de « suicide écologique ».
Voci les processus à l’œuvre en interaction le plus souvent : la déforestation et la restructuration de l’habitat ; les problèmes liés au sol (érosion, salinisation, perte de fertilité) ; la gestion de l’eau ; la chasse et la pêche excessive ; l’introduction d’espèces allogènes ; la croissance démographique (l’auteur rend hommage à Malthus) et l’augmentation de l’impact humain par habitant.

Tout ceci ayant pour conséquences : pénuries alimentaires, famines, guerres pour la conquête des ressources et "renversement des élites dirigeantes par des masses désillusionnées." Que les libertaires partisans d’une révolution radicale ne se réjouissent pas trop vite de la dernière partie de cet énoncé, car une telle révolte au prix de la destruction des ressources naturelles et de l’environnement ne pourrait être viable.

A ces problèmes déjà présents dans le passé s’ajoutent de nouvelles menaces :
« les changements climatiques causés par l’homme ; l’émission de produits chimiques toxiques dans l’environnement ; les pénuries d’énergie et l’utilisation humaine maximale de la capacité photosynthétique de la terre. » Sans aller jusqu’à un scénario de fin du monde avec la disparition de toute espèce vivante, l’avenir qui se dessine se caractérise par une baisse significative du niveau de vie, de plus grands risques et la perte de valeurs considérées actuellement comme fondamentales, y compris pour les pays occidentaux.

L’étude du passé suffirait-elle à prévenir les risques actuels ? Par certains points, nous nous différencions des sociétés anciennes : technologies puissantes, médecine moderne, meilleure connaissance des sociétés, mondialisation. Tous ces aspects comportent des impacts négatifs et positifs. Jared Diamond conclut sur une note de relatif optimisme :
« Cette intelligence du temps et de l’espace d’hier à aujourd’hui, c’est notre chance, dont aucune société passée n’a bénéficié à un tel degré. J’ai écrit ce livre avec l’espoir de contribuer à ce qu’un nombre suffisant de contemporains saisissent cette chance et fassent la différence. »

Les citations sont extraites, sauf pour la conclusion, du Prologue de cet ouvrage.


Brèves

21 septembre 2011 - ’Le vrai scandale des gaz de schiste

Vient de paraître :
"Le vrai scandale des gaz de schiste" par Marine Jobert et François (...)

18 octobre 2010 - Brassens libertaire

Vient de paraître Brassens libertaire de Marc Wilmet .
En voici la présentation par la librairie (...)

12 janvier 2009 - « Qui sont les anarchistes ? »

Information de Raforum Recherches sur l’anarchisme
Le prochain numéro du « Monde diplomatique » (...)

20 décembre 2008 - Encyclopédie anarchiste en ligne

Raforum () annonce :
« La grande et unique Encyclopédie Anarchiste de Sébastien Faure vient (...)

20 novembre 2008 - Emile Temime

Emile Temime est mort à Marseille le 19 novembre à l’âge de 82 ans,. Historien, il fut notamment (...)