« Ma vie rebelle »

mercredi 20 août 2008
par  K.S.
popularité : 3%

Voici une autobiographie [1] qui se tient le lecteur en haleine, un
récit qui nous fait découvrir de l’intérieur le mode de vie et de pensée d’une société musulmane.

Ayaan Hirsi Ali est née en Somalie, son père étant un opposant politique en vue. Très jeune elle a connu l’exil, l’horreur de la guerre, la détresse des réfugiés. Elle n’a pu échapper à l’excision, puis au mariage forcé.

C’est seulement arrivée aux Pays-Bas, qu’elle a pu achever son itinéraire personnel vers la laïcité qu’elle défend ardemment. « Beaucoup de musulmans considéraient les Etats-Unis et l’Occident comme les ennemis infidèles de l’islam […]La guerre venait d’être déclarée au nom de ma religion, et je devais faire un choix. […] Est-ce que l’attentat contre les tours jumelles relevait vraiment de l’islam ? Est-ce que ma religion autorisait, et même encourageait, ce genre de carnage ? Est-ce que moi, en tant que musulmane, je trouvais cette attaque justifiée ? Et, sinon, qu’est-ce que cela impliquait par rapport à ma foi ? »

Sa critique du Coran est sans appel, elle en donne quelques citations dépourvues d’ambiguïté :
« Quand vous rencontrez des infidèles, frappez-les à la nuque. »
« Si vous ne marchez pas au combat, Dieu vous punira d’un châtiment douloureux : il vous remplacera par un autre peuple. »
« Tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. »
« O croyants ! ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour ami finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers. »

Elle ajoute à cette liste un extrait d’un hadit : « L’Heure [du Jugement] ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu et tué tous les juifs. »

Cette écrivaine, engagée contre l’intégrisme musulman [2] lutte dit-on pour un « islam des Lumières ».
Un tel islam est-il possible ? C’est un autre débat.
Les libres penseurs penchent vers la réponse que l’on devine : y a-t-il compatibilité entre croyance religieuse et esprit des Lumières ? Peut-on cultiver le doute en restant dans le sein d’une religion qui s’appuie sur un seul livre, et tout à la fois en refuse les interprétations possibles et en cultive les applications traditionnelles ? Peut-on vivre aujourd’hui sur un texte et une histoire qui remonte au VIIème siècle ? Une telle remarque s’applique tout autant aux autres « religions du Livre » se référant à des traditions plus anciennes encore. En soi, ce n’est pas l’ancienneté des références monothéistes qui pose problème, c’est leurs conséquences. Comparées à d’autres croyances, polythéistes le plus souvent, dans lesquelles les humains se situent en harmonie avec l’ensemble du monde, respectant l’environnement, les trois monothéismes, avec leur « Croissez et multipliez » ont légitimé en quelque sorte toutes les pulsions négatives des groupes humains : guerres, massacres, intolérance, culpabilisation de la sexualité, asservissement des femmes, intolérance, utilisation non raisonnée des ressources, etc.
Après une telle vie, rebelle en effet, Ayaan Hirsi Ali semble avoir perdu « la foi » au grand dam de sa famille, et son aspiration à un « islam des Lumières » représenterait une transition des sociétés musulmanes vers une évolution ultérieure. Soit. Acceptons-en l’augure, et espérons, faute de mieux…


[1Pocket, Paris, juin 2008

[2Elle a reçu, en même temps que Taslima Nasreen, le Prix Simone de Beauvoir


Brèves

21 septembre 2011 - ’Le vrai scandale des gaz de schiste

Vient de paraître :
"Le vrai scandale des gaz de schiste" par Marine Jobert et François (...)

18 octobre 2010 - Brassens libertaire

Vient de paraître Brassens libertaire de Marc Wilmet .
En voici la présentation par la librairie (...)

12 janvier 2009 - « Qui sont les anarchistes ? »

Information de Raforum Recherches sur l’anarchisme
Le prochain numéro du « Monde diplomatique » (...)

20 décembre 2008 - Encyclopédie anarchiste en ligne

Raforum () annonce :
« La grande et unique Encyclopédie Anarchiste de Sébastien Faure vient (...)

20 novembre 2008 - Emile Temime

Emile Temime est mort à Marseille le 19 novembre à l’âge de 82 ans,. Historien, il fut notamment (...)