« De la désobéissance libertaire »
Article mis en ligne le 2 janvier 2018

par K.S.
logo imprimer

Nous avons déjà invité les internautes de Penser libre à se rendre sur le site « De la désobéissance libertaire ». Pour commencer l’année, quelques nouveaux textes, tous signés d’André Bernard, nous semblent intéressants :

- « Solidaires et désobéissants » (publié le 28 décembre 2017)

" Solidaires est un beau mot ; il avait été employé pendant la guerre d’Algérie pour, au sein de l’Action civique non-violente, différencier les « réfractaires » à cette guerre de ceux – les « solidaires » – qui s’engageaient à suivre les premiers en prison.
« Désobéissants », et ses déclinaisons, est un autre mot qui nous est cher, car il ouvre la porte à la liberté : « Soyez résolus à ne plus servir et vous serez libres », écrivait La Boétie.
De nos jours, de plus en plus souvent, nous pouvons constater que ces mots et les pratiques correspondantes se retrouvent dans les informations de nos journaux, de nos écrans, etc. "

Suite sur http://deladesobeissance.fr/2017/12....

- Deux articles traitant de la situation israélo-palestinienne :

* " En Cisjordanie, l’espoir d’un soulèvement pacifique » (publié le 26 décembre 2017)
Et si les déclarations de Donald Trump ne constituaient pas le terreau pour une explosion de violences, mais plutôt pour l’émergence d’un mouvement de résistance pacifique depuis la base de la société palestinienne ? Depuis que le président américain a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël le 6 décembre dernier, c’est en tout cas l’espoir que cultivent les partisans palestiniens de la non-violence.
Promoteur d’une « troisième voie » pour échapper à la « corruption » du Fatah et au radicalisme du Hamas, Mustafa Barghouti milite en faveur de la résistance pacifique depuis une quinzaine d’années. L’homme politique palestinien n’hésite pas à comparer la situation actuelle avec celle de la première intifada, qui avait démarré il y a trente ans par un sursaut de contestation spontané des Palestiniens contre l’occupation israélienne. « En 1987, le mouvement était très puissant, tout le monde y a pris part à travers le pays », se souvient-il."

Suite sur http://deladesobeissance.fr/2017/12....
Source : mediapart.fr/journal/international/241217/en-cisjordanie-l-espoir-d-un-soulevement-pacifique. Jérusalem, de notre correspondante.

* « Témoignages de refuzniks » (publié le 21 décembre 2017)

" Beau livre émouvant de vérité disparate, document argumentaire donnant à voir des trajectoires individuelles aux motivations multiples et singulières. Pour ne rien gâter, la présentation typographique est agréable avec des photographies en couleur pleine page ; l’auteur, Martin Barzilai, d’ailleurs photographe, a choisi de dresser le portrait de près d’une cinquantaine de jeunes gens, et de moins jeunes, qui risquent la prison, et qui y vont, parce qu’ils et elles refusent de faire leur service militaire ou de combattre dans les territoires occupés par Israël. On estime à plusieurs milliers ces réfractaires qui, depuis la création de l’État d’Israël, ont refusé de servir à un moment ou un autre. Pour ne pas monter ces faits en épingle, la hiérarchie militaire préfère quelquefois en réformer les acteurs et les actrices."

Suite sur (http://deladesobeissance.fr/2017/1...

Bonne lecture


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84