Sixième extinction des espèces
(par F.K à propos de l’article de Christiane Galus paru dans le monde du 14 août 2008.)
Article mis en ligne le 17 septembre 2008
dernière modification le 8 septembre 2008

par K.S.
logo imprimer

homo sapiens, image : www.museum-aix-en-provence.org

Deux biologistes états-uniens Paul Ehrlich et Robert Pringle présentent dans les Comptes rendus de l’Académie des sciences américaines (PNAS) du 12 août 2008, plusieurs mesures radicales sur le plan planétaire pour éviter la sixième extinction des espèces.
Rappelons que cette sixième extinction est la conséquence de l’activité de l’espèce humaine (homo sapiens vieille de seulement 200 000 ans). Ces deux biologistes déclarent : « l’idée que la croissance économique est indépendante de la santé de l’environnement et que l’humanité peut étendre indéfiniment son économie est une dangereuse illusion ».

Parmi les mesures radicales qu’ils avancent, la première est de maîtriser l’expansion démographique. Cette position est intéressante à signaler, car il est de bon ton de s’apitoyer sur les problèmes de pauvreté et de famine, sans jamais mentionner la démographie galopante des humains ( 9,3 milliards d’humains en 2050). Il est aussi très difficile de s’opposer à la sacro-sainte croissance.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84