Marie et François Mayoux
Article mis en ligne le 16 juin 2018
dernière modification le 15 juin 2018

par K.S.
logo imprimer

Ephéméride anarchiste consacre une notice très synthétique (http://www.ephemanar.net/juin16.html aux instituteurs pacifistes et syndicalistes Marie et François Mayoux, ainsi qu’à leur fils Jehan, qui refusa son incorporation à l’armée en 1939 – comme notre ami André Arru. En voici le texte ci-dessous.

Le 16 juin 1969, mort de Marie MAYOUX dite Joséphine BOURGON (née Gouranchat, le 24 avril 1878, en Charente).
Institutrice, militante syndicaliste révolutionnaire, pacifiste et libertaire.

En 1915, avec son compagnon François MAYOUX, également instituteur, elle adhère au parti socialiste S.F.I.O. Fichés au carnet B, ils sont condamnés à une forte amende et à 2 ans de prison après la publication en 1917 d’une brochure pacifiste "Les instituteurs syndicalistes et la guerre". Marie sera libérée le 1er avril 1919, après 10 mois de réclusion (François après 17 mois). Révoqués de l’enseignement, ils ne seront réintégrés qu’en 1924. Ils adhèrent au parti communiste fin 1920, mais refusant la main mise du Parti sur les syndicats, ils sont exclus du P.C en 1922.
Dès lors ils se rapprochent des libertaires et participeront à la presse anarchiste : "La Revue Anarchiste ", "La Voix Libertaire", "CQFD", "Défense de l’Homme","Le Monde Libertaire" etc. Exclus en 1929 de la C.G.T.U, ils n’en poursuivent pas moins leur militantisme, soutenant la révolution espagnole et dénonçant l’action des fossoyeurs staliniens.
En 1939, leur fils Jehan Mayoux fidèle aux convictions pacifistes de ses parents refusera la mobilisation et sera emprisonné. La Guerre terminée, et en retraite à la Ciotat, François écrira ses mémoires :
"Marie et François Mayoux, instituteurs pacifistes et syndicalistes".

Ce livre [1], permettra de développer les éléments proposés dans la notice d’Ephéméride anarchiste, pour qui voudra en savoir davantage.

Notes :

[1Marie et François Mayoux, instituteurs pacifistes et syndicalistes – mémoires de F. Mayoux, aux Editions Canope, 1992


Dans la même rubrique

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84