Bégaiements
Article mis en ligne le 24 septembre 2008

par K.S.
logo imprimer

Pour la première guerre mondiale – « la grande » - on avait envoyé à la boucherie de très jeunes appelés, mal préparés, mal équipés… qui devaient tuer d’autres jeunes gens, venus de l’autre côté de la frontière, et qu’ils ne connaissaient pas.
C’était une guerre officielle.

Faut-il parler de la seconde ?

Pour l’Algérie, on a envoyé d’autres jeunes appelés (les générations se renouvellent malgré tout) « pacifier » et tuer d’autres êtres humains, des « rebelles » préparés à la guérilla, et des populations civiles, dont le tort était de se trouver là, sur le sol où elles habitaient…

Pour l’Afghanistan, tous les ingrédients sont réunis :
C’est une guerre déguisée en maintien de la paix.
Les Talibans sont parfaitement entraînés à la guérilla, les soldats français, militaires de métier sous contrat ne sont ni préparés ni bien équipés. Un rapport de l’OTAN qui signale le fait est désigné comme « simple compte-rendu ». Enfin, quels que soient les griefs que l’on peut nourrir vis-à-vis des Talibans, ils se trouvent, tout comme les populations civiles bombardées, sur le sol du pays où ils vivent…

Mais les députés ont voté un renforcement des troupes.
Mais selon le premier ministre il s’agit de défendre les valeurs de la civilisation. Valeurs qui se calculent en combien de morts, au fait ?


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84