Albert Camus
Article mis en ligne le 8 novembre 2018

par K.S.
logo imprimer

Le 7 novembre 1913, naissait à Mondovi (Algérie) Albert CAMUS.

Pour rappeler son itinéraire, ses engagements, la richesse et la beauté de ses œuvres [1], voici la notice très condensée d’Ephéméride anarchiste, suivie des références de divers articles parus sur Penser libre – Les Amis d’André Arru.

Le 7 novembre 1913, naissance d’Albert CAMUS, à Mondovi (Algérie).
Romancier, dramaturge, journaliste, et sympathisant libertaire.

Orphelin de son père (tué à la guerre en 1914), il passe ses premières années à Belcourt (quartier pauvre d’Alger). En 1930, il obtient son baccalauréat, devient comédien dans une troupe de théâtre et joue dans une équipe de football. Mais, atteint de tuberculose, il est contraint de réduire ses activités et ne peut se présenter à l’agrégation de philosophie. Son désir de participer à l’avenir du peuple algérien le pousse, en 1935, à adhérer au parti communiste ; il en est exclu 2 ans plus tard, les communistes désapprouvant ses liens avec les indépendantistes. Il crée une maison de la culture à Alger, travaille comme journaliste au "Alger républicain" où il dénonce les abus du pouvoir colonialiste, et publie ses premiers textes. "L’Envers et l’Endroit"(1937) "le Mythe de Sisyphe" et "L’Étranger (1942) qui rencontre le succès. En 1943, il s’installe à Paris, prend contact avec le réseau de résistance "Combat" et fait partie de la rédaction du journal clandestin durant la guerre, puis jusqu’en 1947, année où paraît "La Peste".

Camus s’implique de plus en plus aux cotés des libertaires et dénonce la répression franquiste en Espagne. Son ouvrage majeur "L’homme révolté" (1950), éloge de la révolte, remporte l’adhésion des anarchistes mais suscite les critiques des staliniens. En 1957, il reçoit le prix Nobel de littérature. Outre de nombreux textes et sa collaboration à la presse libertaire, il crée en 1959, la revue "Liberté", pour soutenir les objecteurs de conscience. Il meurt dans un accident de voiture le 4 janvier1960.

"L’histoire d’aujourd’hui nous force à dire que la révolte est l’une des dimensions essentielles de l’homme."

Source : http://www.ephemanar.net/novembre07.html.

******

- "Albert Camus et les libertaires", un article de Lou Marin (http://penselibre.org/spip.php?arti...).

- "La Pensée de Midi –Archéologie d’une gauche libertaire"
de Michel Onfray, compte rendu par Francis (http://penselibre.org/spip.php?article82).

- "Albert Camus et les libertaires", Rencontres Méditerranéennes 10 et 11 octobre 2008 (http://penselibre.org/spip.php?arti...).

- "Quelques livres sur Camus" (http://penselibre.org/spip.php?arti...)

- "Camus, un mystère ?" (http://penselibre.org/spip.php?arti...).

- "Albert Camus contre la peine de mort" (http://penselibre.org/spip.php?arti...).

- "Camus, La Peste et Fukushima" (http://penselibre.org/spip.php?arti...).

Notes :

[1Divers sites proposant une liste plus ou moins exhaustive des œuvres de Camus, chacun pourra faire ses propres recherches.


Dans la même rubrique

0 | 5

Stig Dagerman (1923 - 1954)
le 4 novembre 2017
par K.S.
Marcel Voisin (1892-1981)
le 6 février 2017
par K.S.
Clara Wichmann
le 1er juillet 2016
par K.S.
Madeleine Vernet
le 15 février 2015
par K.S.
ALEXANDRE GROTHENDIECK,
le 17 novembre 2014
par K.S.
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84