Petit Papa Noël
Un poème d’Yves Le Car
Article mis en ligne le 21 décembre 2018
dernière modification le 20 décembre 2018

par K.S.
logo imprimer

Petit Papa Noël
J’ai descendu nos poubelles
Débordantes des jouets guerriers
De tous les mômes du quartier.

Pour nous faire plaisir
Il faudrait enfin choisir :
Soit, c’est la fête des enfants ;
Soit, c’est la fête des marchands.

Les marchands de mort, même en miniature,
Tous les enfants en ont assez !
Il serait grand temps que ces pourritures,
On en soit débarrassé.

Petit Papa Noël
Quand tu verras nos poubelles
Avec ses horreurs par milliers
Tu seras dans tes p’tits souliers.

Tous les enfants du monde,
En cette même seconde,
Ont vidé caves et greniers
De tous leurs vieux jouets guerriers.

Il nous tarde tant que la paix se lève
Pour toujours sur l’humanité
Que tous les soldats se mettent en grève
Et cela pour l’éternité.

Ta hotte sera beaucoup plus légère
Lorsque tu auras démoli
Toutes ces « war game » qui coûtent si cher
Et mille autres panoplies.

Petit Papa Noël
Redescends-nous nos poubelles
Quand tu les auras nettoyées
De toute trace de jouets guerriers.

ALORS TU POURRAS REVEILLER
TOUS LES ENFANTS DU MONDE ENTIER ;

Yves Le Car

Sur le n° 495 du mensuel Union pacifiste (Décembre 2011 – janvier 2012), ce poème d’Yves Le Car.


Dans la même rubrique

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84