Islam et laïcité

par K.S.

On peut lire sur le site de l’UFAL (Union des familles laïques) ce communiqué, intéressant et bien utile, informant des dérives concordataires de l’actuel gouvernement :

L’organisation d’un culte ne relève pas de l’État dans une République laïque

" Le Premier ministre a rappelé le 19 juin dernier que le Président de la République et le gouvernement souhaitent favoriser la formation d’un « Islam de France », qui serait l’interlocuteur unique des Pouvoirs publics.

Le Collectif Laïque National dénonce une opération qui, même si le gouvernement déclare se contenter « d’accompagner » les croyants, relève d’une conception concordataire du rapport entre l’Etat et les religions, donc contraire à la laïcité.

Un « Islam de France » n’a pas plus de raison d’être qu’un « christianisme de France » : ce « gallicanisme » n’a pas sa place depuis 1905 dans notre République. Les musulmans vivant en France, dans leur diversité, n’ont pas à se soumettre à une organisation unique à laquelle serait alors déléguée leur « représentation » auprès de l’État. Il en va de la liberté de culte, du principe de séparation — donc de la laïcité elle-même."

Suite et liste des signataires sur :

https://www.ufal.org/laicite/lorgan...