Toujours la tentation du concordat...

par K.S.

Plusieurs organisations – notamment l’UFAL (Union des familles laïques) – donnent l’alerte :

« Le Premier ministre a rappelé le 19 juin dernier que le Président de la République et le gouvernement souhaitent favoriser la formation d’un « Islam de France », qui serait l’interlocuteur unique des Pouvoirs publics. »

Ce qui n’est pas nouveau. Et, une fois de plus, l’UFAL et le Collectif Laïque National rappellent les grands principes de la Séparation des Églises et de l’État :

« Un « Islam de France » n’a pas plus de raison d’être qu’un « christianisme de France » : ce "gallicanisme" n’a pas sa place depuis 1905 dans notre République. Les musulmans vivant en France, dans leur diversité, n’ont pas à se soumettre à une organisation unique à laquelle serait alors déléguée leur « représentation » auprès de l’État. Il en va de la liberté de culte, du principe de séparation — donc de la laïcité elle-même. »

L’ensemble du communiqué, qui donne d’utiles précisions, peut se lire sur :
https://www.ufal.org/laicite/lorgan....


Dans la même rubrique

0 | 5

Aujourd’hui 17 Août :
le 17 août 2019
par K.S.
Islam et laïcité
le 18 juillet 2019
par K.S.
Nasrin Sotoudeh
le 27 avril 2019
par K.S.
Mai 68 : les révélations d’un ex-pape
le 13 avril 2019
par K.S.
Le Diable, assurément !
le 26 février 2019
par K.S.