Une célébrité disparaît...
Article mis en ligne le 22 octobre 2008

par K.S.
logo imprimer

La star qui vient de s’éteindre dans son sommeil désirait que ses mémoires soient posthumes, elle semble avoir tiré sa révérence juste à temps, avant la parution du livre qui attendait sous le coude de l’éditeur… Mais quand même, il y a un petit problème : si sœur Emmanuelle était bien dans sa centième année, elle n’avait pas atteint les cent ans révolus pour lesquels il lui manquait quelques jours. C’est un manque de précision regrettable qu’on excusera, vu le grand âge de la dame. Toutefois, le titre du livre reste inexact, car, vie éternelle ou pas, le bouquin lui est bien de ce monde !
Tout ceci n’est pas bien méchant. Voilà donc une religieuse qui, la soixantaine sonnant, quitte la vie réglée du couvent pour aller s’activer auprès des chiffonniers du Caire. On raconte qu’elle aurait fait distribuer des pilules contraceptives aux jeunes filles des bidonvilles. Sage mesure.
Alors quoi ? Faut-il nous joindre au concert de louanges accompagnant le dernier voyage de la future sainte ? future sainte, cela reste à voir, car les actions concrètes contre la misère de ce monde n’entrent pas dans la catégorie des vrais miracles, qui eux s’exercent indirectement et à distance ; mais d’un autre côté, Emmanuelle étant parfaitement médiatique, elle conserve ses chances. A suivre donc.
Non, la question est celle-ci – toujours la même dans ce genre de cas - : confrontée directement à la souffrance et à la pauvreté, la religieuse s’organise pour y faire face… et continue à manifester sa croyance en un dieu juste et bon.
Comprenne qui pourra !

P.S : un ami me fait remarquer ceci : à peine vient-on d’annoncer les 360 milliards d’euros accordés par l’Etat aux banques, la mort de la sœur Emmanuelle rappelle l’existence d’innombrables pauvres au Caire et ailleurs… Les pauvres ? Ils ont vite été éclipsés au profit de la médiatisation outrancière de la charitable religieuse et de la foi chrétienne.


Mots-clés associés

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84