Commerce des armes toujours meurtrier

par K.S.

Une coalition de plus d’une centaine d’ONG a demandé un embargo international immédiat sur les armes au Myanmar, en réponse au coup d’État militaire qui a eu lieu début février. Depuis lors, des milliers de personnes ont participé à des manifestations et à des actes de désobéissance civile, et ont dû faire face à la violence des forces de sécurité du pays. Le gouvernement militaire a menacé de recourir à la force meurtrière contre les manifestants, au moins deux personnes ont été tuées après que la police eut utilisé des balles réelles.

La lettre demande au Conseil de sécurité des Nations unies "d’imposer immédiatement un embargo global sur les armes au Myanmar", qui devrait interdire "la fourniture, la vente ou le transfert directs et indirects de toutes les armes, munitions et autres équipements militaires, y compris les biens à double usage tels que les véhicules et les équipements de communication et de surveillance, ainsi que la fourniture de formation, de renseignements et d’autres formes d’assistance militaire". L’embargo sur les armes est nécessaire car toute vente "pourrait fournir les moyens de réprimer davantage le peuple du Myanmar en violation du droit international humanitaire et des droits de l’homme". Vous pouvez lire l’intégralité de la lettre ici : https://www.hrw.org/news/2021/02/24...

Un rapport de l’ONU publié en 2019 a identifié des entreprises de Chine, de Russie, d’Ukraine, de Corée, d’Inde, des Philippines et d’Israël comme ayant conclu des accords d’armement importants avec l’armée du Myanmar, le Tatmadaw.

Source : https://wri-irg.org/en/story/2021/m...

L’ONU a donc identifié des entreprises de différents pays comme exportateurs d’armements. On attend - logiquement - une condamnation formelle. et même, "faisons un rêve" : face aux violences de toutes sortes qui entraînent morts, blessures, misère et destruction, ne pourrait-on lire ce genre de communiqué : "le conseil de sécurité de l’ONU condamne fermement toute fabrication, tout commerce et toute utilisation des armements conventionnels et nucléaires".
L’ONU remplirait ainsi le rôle pour lequel elle avait été créée.