Pour le Vatican, le viol est moins grave que l’avortement

mardi 10 mars 2009
par  K.S.
popularité : 5%

Une correspondante de Penser libre, féministe et libre penseuse de longue date, a reçu d’un ami, médecin exerçant au Brésil, cette petite lettre :

"Dommage que tu ne lises pas en portugais. Je t´aurais envoyé une coupure de journal d´un événement « médiéval » qui s´est passé, il y a trois jours, sous la Croix du Sud.
Un évêque brésilien a excommunié un gynécologue et toute son équipe. Je ne savais même pas que ce truc se faisait encore. Motif : avoir pratiqué l´avortement sur une fillette de 9 (4+5) ans, violée par son beau-père, enceinte de jumeaux et, de ce fait, en danger de mort. Il a aussi excommunié la mère de la gamine pour avoir autorisé l´avortement (légal au Brésil, dans ces cas). Quant au violeur, l´église juge que son crime ne mérite pas l´excommunions. Pas assez GRAVE. Ce sont les mots de l´évêque, soutenu par le Vatican. Et allez donc ! La pédophilie, ce n´est qu´une broutille, un petit péché véniel. Les millénaires s´en vont et s´en viennent."

Une information que l’on retrouve dans la presse française, avec par exemple un article du NOUVELOBS.COM du 09.03.2009, sous le titre :

Excommunication : "le viol est moins grave que l’avortement" dont voici un extrait :

Le Cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la congrégation pour les évêques au Vatican, a justifié l’excommunication de la mère d’une brésilienne de 9 ans ayant avorté après avoir été violée par son beau-père, car les jumeaux qu’elle portait « avaient le droit de vivre », apprend-on ce lundi 9 mars.

L’archevêque de Recife dans le nord-est du Brésil a excommunié jeudi la mère de l’enfant, qui a avorté de jumeaux alors qu’elle était enceinte de quinze semaines.

L’excommunication a été étendue à toute l’équipe médicale qui a pratiqué l’opération, mais pas au beau-père de l’enfant car « le viol est moins grave que l’avortement » a expliqué Giovanni Battista Re.

Tandis que sur le site de La Croix, http://www.la-croix.com/article/ind... on peut lire ceci :

«  À propos du beau-père violeur, Mgr Sobrinho a déclaré : « Certes, ce qu’il a fait est horrible, mais il y a tant de péchés graves, et le plus grave est l’élimination d’une vie innocente. » Lequel beau-père, âgé de 23 ans, a reconnu abuser de la fillette depuis qu’elle avait 6 ans, ainsi que de sa sœur aînée handicapée de 14 ans.

La Croix nous apprend aussi que selon le droit canonique

« Qui procure un avortement, si l’effet s’ensuit, encourt l’excommunication latae sententiae » c’est-à-dire automatique (canon 1398) mais ajoute :

L’Église, cependant, dans sa pratique pastorale, ne saurait s’en tenir à une application automatique des principes juridiques. L’attention aux personnes la conduit à prendre en compte les situations particulières, et notamment à tenir compte « du moindre mal » provoqué par une décision, dans les cas extrêmes.

Sur le site de Golias http://www.golias-editions.fr/spip.... avec un titre clair « Scandaleux » on apprend quelques détails révélateurs sur l’évêque qui a prononcé l’excommunication :

« Archevêque de Recife depuis 1985, Mgr José Cardoso Sobrinho, carme de 76 ans sur le point de partir à la retraite, a véritablement démantelé les communautés de base de son diocèse et renié l’esprit de Dom Helder Camara, son prédécesseur bien connu. Dont on célèbre pourtant cette année dans le diocèse concerné le centenaire de sa naissance, en 1909. Peu communicatif, cassant, autoritaire et ultraconservateur, Dom Cardoso ne quittera donc pas sa charge sans avoir en quelque sorte apposé un point final à son œuvre réactionnaire et oppressive.

Ce prélat détesté de son clergé, ou de ce qu’il en reste, traquant l’hérésie et fustigeant la théologie de la Libération […] a argué qu’aux yeux de l’Église catholique, l’avortement était un "crime" et que la loi de Dieu était "au-dessus" de celle des hommes : "La loi de Dieu est au-dessus de n’importe quelle loi humaine. Alors, quand une loi promulguée par des législateurs humains est contraire à la loi de Dieu, cette loi n’a aucune valeur."

Voilà un discours commun aux fondamentalistes religieux, qu’ils soient chrétiens, musulmans, israélites, etc.

S.K.S.


Brèves

24 juillet 2013 - Jacques Prévert :

"Les religions ne sont que les trusts des superstitions."
(Spectacle /1952)

26 juin 2013 - Ne pas oublier Amina :

Pétition :
http://www.avaaz.org/fr/petition/FR...
et articles http://penselibre.org/spip.php?arti.

24 mai 2013 - Religion modérée...

"Une religion est modérée lorsqu’elle n’a pas de bras armé ; ou quand elle cesse d’y recourir. Ou (...)

31 janvier 2012 - Nice : Défense de la laïcité

"Pour un service Public
de la PETITE ENFANCE"
Vendredi 10 Février de 18h.30 à 20h
Plus de (...)

3 octobre 2010 - Lourde (s) bavure...

Le 13 septembre dernier : un convoi de pèlerins italiens à destination de Lourdes sur un train de (...)