Année Darwin
« Darwin c’est tout bête ! Mille et une histoires d’animaux pour comprendre l’évolution »
par Marc Giraud
Article mis en ligne le 19 mai 2009
dernière modification le 28 avril 2009

par K.S.
logo imprimer

« Ce livre [1] se fonde sur des histoires animales pour nous faire comprendre l’histoire de la pensée de Charles Darwin, mais aussi l’histoire de l’avancée des connaissances humaines. La mouche, la baleine, le paradisier, la méduse volante, l’éléphant, le scarabée-péteur, le ver de terre, l’ornithorynque et l’orang-outang paradent de page en page pour nous révéler, à leur manière, les coulisses du grand cirque de la vie. Toutes ces bêtes nous expliquent sans le savoir la théorie de l’évolution… et son évolution. Les moustaches du dauphin, l’altruisme du vampire, la ceinture de chasteté du moustique, l’allongement du cou chez la girafe, le rire du chimpanzé, la roue du paon : chaque animal nous plonge dans une sorte d’énigme scientifico-policière pleine de suspense, allumant une petite lumière de plus sur les découvertes fantastiques de la science. [2] »

Vous l’aurez compris, les propos de l’auteur [3] nous invitent, grâce à une promenade à la fois plaisante et documentée, à mieux comprendre et cerner les différentes notions qui constituent la « théorie » de l’évolution. « Théorie » non comme « supposition » mais au sens scientifique du terme. « La théorie de Darwin est un ensemble d’hypothèses basées sur des faits [4] ».

L’auteur s’inscrit en faux contre certaines interprétations de la pensée de Darwin (concernant la lutte pour la vie, la loi du plus fort, la survie des plus aptes) qui se regroupent habituellement sous le terme de « darwinisme social » et, au contraire, cite Kropotkine avec la notion d’entraide et de coopération [5]. Le « propre de l’homme » est également remis en question : « Pour Darwin, la différence entre l’homme et l’animal n’est pas de nature mais de degré. » Le livre de P.Jouventin, Confessions d’un primate est cité à l’appui [6].

Notes :

[1« Darwin c’est tout bête !
Mille et une histoires d’animaux pour comprendre l’évolution »
Robert Laffont, Paris, février 2009, 350 p.

[2Avant-propos, p.12

[3Marc Giraud est écoguide, écrivain et journaliste spécialisé en zoologie. Egalement vice-président de l’Association pour la protection des animaux sauvages.
.

[4p.305

[5p.235

[6p. 263. Pierre Jouventin, Confessions d’un primate, Belin coll. Pour la science, 2001


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84