Pour une Europe laïque

mercredi 3 juin 2009
par  K.S.
popularité : 4%

A quelques jours du scrutin européen, deux associations de libres penseurs : Europa Laïca d’Espagne et la
Fédération Nationale de la Libre Pensée de France [1] se sont associées, à l’issue d’une réunion tenue à Hendaye le 31 mai 2009, pour lancer « un appel à toutes les forces démocratiques pour qu’elles défendent avec acharnement les conceptions de base de la laïcité, qui ne sont que celles de la démocratie, et cela contre les fanatismes et interférences des lobbies religieux qui attentent à la séparation des Eglises et de l’Etat. La séparation des Eglises et de l’Etat est une liberté démocratique fondamentale qui doit être un principe appliqué dans tous les pays. »

Ces deux organisations exigent pour tous les pays d’Europe :
« - La séparation des Eglises et de l’Etat afin de respecter la totale liberté de conscience.
- La fin des impôts d’Eglise, véritable racket financier.
- La suppression des délits pénaux pour « atteinte aux sentiments religieux » (délits de blasphème)
 [2].
- La laïcisation intégrale de l’enseignement public qui seul doit recevoir les fonds publics. »

Elles déclarent par ailleurs repousser « l’utilisation de concepts tels que « cultures » ou « civilisations » qui le plus souvent servent uniquement pour masquer la soumission des consciences individuelles aux diktats communautaristes, dont l’objectif est de substituer les multiples identités des personnes par une seule classification, dont la dominante sont les religions. »

Penser libre – Les Amis d’André Arru – ne peut qu’apprécier l’exigence d’une véritable séparation des Eglises et de l’Etat, que ce soit en France, en Espagne, en Europe, et dans l’ensemble des pays du monde.
En effet, il ne peut exister réellement de liberté de pensée sans l’établissement de la laïcité, réservant au domaine personnel les croyances et les rites, sans interférence avec l’administration de la « cité » [3] Cette conception concernant également l’athéisme, qui ne devrait faire l’objet d’une quelconque obligation, comme ce fut le cas dans les pays du bloc soviétique, avec pour résultat aujourd’hui le retour en force du cléricalisme.
De même, on peut apprécier le refus de voir la personne résumée à une seule identité [4]

Quant à la référence à la démocratie, on peut s’interroger :
Est-ce naïveté ? Habitude de langage ? Invocation d’une formule idéale non incarnée dans la réalité politique ?

Car malheureusement, le problème se révèle beaucoup plus complexe.
Vis-à-vis des communautarismes qui se développent dans les régimes d’Europe qualifiés de démocratiques [5] comment articuler laïcité et « droit à la différence » ? Repousser « l’utilisation de concepts tels que « cultures » ou « civilisations » qui le plus souvent servent uniquement pour masquer la soumission des consciences individuelles aux diktats communautaristes » serait certes judicieux, mais comment ?

D’une part, l’enseignement public a cessé d’œuvrer réellement dans cette optique. D’autre part, fermer l’accès des populations issues de l’immigration aux bénéfices de l’économie et de la connaissance ne peut qu’entraîner un repli communautaire et amener l’échec de la laïcité comme principe partagé par tous.

Ces quelques réserves mises à part, saluons, au passage, les campagnes de publicité pleines d’humour qui ont affirmé l’athéisme sur les autobus d’Espagne, d’Italie, d’Angleterre [6]. Provocations ? Mais alors, que sont les innombrables croix, de toutes tailles et de toutes matières, qui peuplent les paysages : sommets de montagnes ou de collines, monuments, etc.

Voilà une autre illustration du problème de la laïcité : comment démêler ce qui relève du culturel et/ou du religieux ? L’actuel président de la république française a beau jeu de souligner les racines chrétiennes de notre « civilisation ». N’importe quelle localité a son ou ses édifices religieux bien visibles, et même ostentatoire comme à Lourdes, et le langage courant – dont nous ne sommes pas conscients la plupart du temps – multiplie des expressions telles que « Mon dieu », « un orage du tonnerre de Dieu » sans compter les « sacré nom de Dieu », juron d’usage courant !

S.K.S.


[1voir document pdf joint ci-dessous

[2voir : Au programme des Nations Unies
La "Lutte contre le dénigrement des religions" http://penselibre.org
/spip.php ?art...
.

[3voir : Union européenne et laïcité http://penselibre.org/spip.php?arti....

[4cf Les Identités meurtrières d’Amin Maalouf, « Séparer l’Eglise de l’Etat ne suffit plus ; tout aussi important serait de séparer le religieux de l’identitaire.  »

[5Larousse : démocratie : régime politique dans lequel le peuple exerce sa souveraineté lui-même, sans l’intermédiaire d’un organe représentatif ( démocratie directe) ou par représentants interposés (démocratie représentative)

[6voir : « Dieu n’existe probablement pas.
Arrête de t’inquiéter et profite de la vie » http://penselibre.org/spip.php?arti....


Documents joints

Déclaration commune d'Europa laïca (Espagne) et (...)

Brèves

24 juillet 2013 - Jacques Prévert :

"Les religions ne sont que les trusts des superstitions."
(Spectacle /1952)

26 juin 2013 - Ne pas oublier Amina :

Pétition :
http://www.avaaz.org/fr/petition/FR...
et articles http://penselibre.org/spip.php?arti.

24 mai 2013 - Religion modérée...

"Une religion est modérée lorsqu’elle n’a pas de bras armé ; ou quand elle cesse d’y recourir. Ou (...)

31 janvier 2012 - Nice : Défense de la laïcité

"Pour un service Public
de la PETITE ENFANCE"
Vendredi 10 Février de 18h.30 à 20h
Plus de (...)

3 octobre 2010 - Lourde (s) bavure...

Le 13 septembre dernier : un convoi de pèlerins italiens à destination de Lourdes sur un train de (...)