"Désarme, citoyen"

jeudi 6 août 2009
par  K.S.
popularité : 5%

Désarme, citoyen ! [1]

Penser libre – Les amis d’André Arru accueille régulièrement des informations ou des articles d’esprit pacifiste ou antimilitariste.
Mais le livre que nous avons reçu, aimablement envoyé par son auteur, Pierre-Marie Guillon, s’inscrit dans une autre logique.
Désarme, citoyen n’est pas l’œuvre d’un antimilitariste ou d’un pacifiste intégral qui dirait, comme Lecoin « S’il m’était prouvé qu’en faisant la guerre, mon idéal avait des chances de prendre corps, je dirais quand même non à la guerre. Car on n’élabore pas une société humaine sur des monceaux de cadavres. »
Déjà, la mention dans le titre même du mot citoyen nous indique un sentiment d’appartenance à la grande communauté républicaine, française de surcroît, impression encore renforcée par l’usage régulier du nous, inscrivant son auteur et les citoyens auxquels il s’adresse dans la perspective historique de la Patrie. En outre, l’auteur précise lui-même, « L’ouvrage ne méconnaît pas l’impérieuse nécessité faite à toute communauté d’assurer sa défense. »

Alors, direz-vous, voilà qui n’augure pas grand-chose d’intéressant. Or, paradoxalement, le propos tient la route.

Car, poursuivant sa démonstration, Pierre-Marie Guillon continue, en affirmant « … que notre armée est frappée d’invalidité totale et définitive pour des raisons qui ne sont pas de son fait, que son existence même nous met gravement en danger, que nous tirerions profit de sa suppression. » Les arguments avancés paraissent solides : tenter de mettre la défense nationale au niveau de celles des grandes puissances coûte beaucoup sans rien assurer, l’Alliance atlantique est elle-même dépassée, l’adhésion à une armée européenne reste dans les seuls discours, sans compter la question de l’arme nucléaire dont on sait que « cette dernière implique, en cas de guerre nucléaire, la destruction de la communauté défendue et quelques autres aberrations majeures. » Les ressources consacrées à l’armée pourraient avantageusement concourir au rayonnement socio-culturel de la France.

Et de conclure : « 1789 : faute de renoncer à un pouvoir absolu qu’elle ignore être déjà hors de sa portée, la royauté laisse s’amorcer un processus qui conduira à sa perte. 2009 : nous n’imaginons pas de renoncer à une souveraineté et à une puissance qui nous sont d’ores et déjà inaccessibles. Cela peut causer notre disparition. En revanche, abandonner notre armée nous procurerait des gains d’ordre pratique considérables – y compris en sécurité – et constituerait une révolution, une vraie, non coûteuse, pacifique, porteuse d’opportunité. »

En parcourant ce livre, je n’ai pu m’empêcher de sourire : l’auteur ne serait-il pas un faux naïf ? Je ne le crois pas [2]. Mais il est pour le moins amusant de le voir proposer, lui aussi, le désarmement unilatéral cher à l’Union Pacifiste… Poursuivant sur d’autres plans sa réflexion, ne pourrait-on pas dire aussi qu’en réduisant le train de vie des gouvernants, en simplifiant le fonctionnement des administrations, en cessant de faire des cadeaux aux plus riches des "citoyens", on trouverait des ressources nouvelles pour développer l’éducation, la santé, la recherche ? On pourrait aussi stopper la fabrication et la vente d’armements qui alimentent les conflits meurtriers sur la planète, mais cela non plus ne semble pas avoir été envisagé par l’auteur.

SKS


[1Edition L’hérésie retrouvée, 2009

[2Pierre-Marie Guillon est diplômé de Sciences-Po et en droit public, journaliste économique notamment à La Vie française et à Mieux vivre, entrepreneur, spécialiste de l’épargne des particuliers, fondateur de la société Patrimoine Managment ; a élaboré le concept d’approche patrimoniale globale (APG). Auteur de nombreux ouvrages sur le sujet dont une Encyclopédie des placements (Robert Laffont) et Gestion de patrimoine methodes et enjeux (Economica).


Brèves

21 septembre 2011 - ’Le vrai scandale des gaz de schiste

Vient de paraître :
"Le vrai scandale des gaz de schiste" par Marine Jobert et François (...)

18 octobre 2010 - Brassens libertaire

Vient de paraître Brassens libertaire de Marc Wilmet .
En voici la présentation par la librairie (...)

12 janvier 2009 - « Qui sont les anarchistes ? »

Information de Raforum Recherches sur l’anarchisme
Le prochain numéro du « Monde diplomatique » (...)

20 décembre 2008 - Encyclopédie anarchiste en ligne

Raforum () annonce :
« La grande et unique Encyclopédie Anarchiste de Sébastien Faure vient (...)

20 novembre 2008 - Emile Temime

Emile Temime est mort à Marseille le 19 novembre à l’âge de 82 ans,. Historien, il fut notamment (...)