Sur Anarchisme et Non-Violence2
"Défense de l’objection de conscience"
Article mis en ligne le 7 octobre 2009

par K.S.
logo imprimer

Mis en ligne le 3.10.2009, un article de Roggers (Pierre),
"Défense de l’objection de conscience" parus sur LA REVUE ANARCHISTE N°2 (JANVIER 1930) dans lequel on trouve cette remarquable réflexion :

"Remarquez que l’objecteur de conscience ne s’est jamais proposé de TUER la guerre. À moins d’être un illuminé, un individu isolé ne peut songer à arrêter la tuerie, pas plus qu’un fétu n’arrête un torrent. Son geste, qui a la valeur d’un exemple, marque la révolte d’un homme contre la Société qui prétend s’arroger le droit de disposer de sa personne et de lui ordonner un acte réprouvé par sa conscience. Ayant pris l’habitude de PENSER EN INDIVIDU, il se défie de la foule, sachant combien il est facile de la berner. Il n’est pas exagéré de dire que tous les objecteurs (à de très rares exceptions près) ont suivi durant la guerre la ligne de conduite qu’ils s’étaient tracée. Au contraire, on a vu les révolutionnaires de tous les pays se massacrer mutuellement avec un ensemble remarquable. Pourquoi ? Je n’hésite pas à répondre qu’il faut en rechercher la cause dans le fait que leurs rangs étaient composés en majeure partie (les anarchistes au même titre que les autres) d’hommes incapables d’avoir une pensée propre, une opinion personnelle. Ils ne jugeaient que d’après l’avis de tel ou tel camarade parlant bien, d’après tel ou tel écrit que souvent ils avaient mal lu. Mais l’homme le plus intelligent du monde peut fort bien se tromper, et j’estime que chacun a le droit et le DEVOIR d’avoir une appréciation personnelle sur la vie politique."

Tout l’article est intéressant et riche : à lire sur http://anarchismenonviolence2.org/s...


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84