Une télévision en zone extrème

mercredi 24 mars 2010
par  K.S.
popularité : 3%

Le documentaire baptisé « La zone Xtrême  » diffusée sur l’A2 le 17 mars dernier, tout comme le débat qui la suivait, multiplie les ambiguïtés.

Conçue et réalisée par Christophe Nick, accompagné par des psychosociologues, cette expérience a-t-elle quelque chose de scientifique, dès lors qu’elle se déroule, contrairement aux travaux de Milgram, [1], sur un plateau de télévision, avec public et animatrice. Il s’agissait, avait-on dit aux participants, du premier essai d’un jeu télévisé.

shéma de l'expérience de Milgram

Les participants sélectionnés (sur quels critères ?) avaient préalablement signé un contrat dans lequel était bien spécifié qu’ils devraient infliger des décharges électriques à l’autre candidat – en fait, un acteur – en cas de fausse réponse.

Quiconque a, une seule fois, « pris le jus » devrait logiquement hésiter à s’engager. Surtout pour un jeu… Ou au contraire, dire oui, parce que c’est un jeu, et non pas une recherche scientifique…

L’émission était censée démontrer le pouvoir de la télévision en testant les capacités d’obéissance de l’individu seul écrasé par un système, etc.

Plusieurs faits poussent à la fois au malaise et au questionnement.

Le sujet lui-même : connaissant plus ou moins l’expérience de Milgram, chaque individu ne peut que se demander ce qu’il ferait en pareille posture, puisqu’il s’agit de torturer sur ordre un autre être humain. Pris dans un système, au nom de la recherche, de la défense de la patrie, ou ici pour respecter les règles d’un jeu. Un jeu donc, pour lequel on torture et on tue, un jeu devenu valeur de référence extérieure.

JPEG - 11.7 ko
le fauteuil électrique "utilisé" dans l’émission

Seulement, le doute s’insinue.
Les candidats questionneurs croyaient-ils réellement à la réalité de ce jeu ?
Auquel cas, voilà clairement démontrée, outre la capacité d’obéissance de la majorité des personnes, la force négative de l’empire télévisuel et de la télé-réalité, et cette expérience aurait de quoi susciter effroi et révolte.

Et, si les candidats-questionneurs y ont cru, qu’est-ce qui s’est joué ? Le pouvoir télévisuel ou le pouvoir du jeu lui-même, dont on sait qu’il peut conduire des enfants à tuer un camarade, croyant que ce dernier se relèvera. Etait-ce cela dans la zone Xtrème ?

Mais, même s’ils n’ont jamais entendu parler de Milgram, ils ont par contre déjà regardé des jeux télévisés. Ils peuvent penser que la formule « continuez, tout est prévu » inclut le caractère virtuel du jeu. Certains disent du reste avoir toujours su que les décharges étaient fictives, ce que l’équipe d’accompagnement dit interpréter comme la négation de l’évidence, et donc comme une bonne technique d’obéissance.

SKS


[1voir l’article « Autour de Milgram  » (http://penselibre.org/spip.php?arti...)


Brèves

20 juin - 20 juin : Journée mondiale des réfugiés.

Plus de 5000 personnes sont encore mortes noyées en 2016 en Méditerranée. La France, terre (...)

8 mai - Au mois de mai

En mai 1931, sortie à Paris du premier numéro du mensuel "La Grande Réforme" sous-titré : Organe (...)

1er décembre 2016 - 1er décembre : Journée pour les Prisonniers pour la Paix

Le 1er décembre de chaque année, l’Internationale des Résistan(te)s à la Guerre et ses membres (...)

6 août 2016 - Le 6 et le 9 août 1945

Ne pas oublier : Le 6 août 1945, à Hiroshima (Japon), le feu nucléaire de la première bombe A, (...)

14 juillet 2016 - Bêtise et méchanceté humaine :

Corrida, jusqu’au bout de l’absurde et de la haine du vivant : La mère du taureau Lorenzo qui à (...)