"Chrétiens pour une Eglise dégagée de l’école confessionnelle"
Article mis en ligne le 7 septembre 2010
dernière modification le 6 septembre 2010

par K.S.
logo imprimer

Trouvé sur Médiapart http://www.mediapart.fr/club/editio... un article fort intéressant, daté du 16 août 2010, de la Présidente du mouvement « Chrétiens pour une Eglise dégagée de l’école confessionnelle » (Cedec), qui rassemble depuis 1983 des « chrétiens critiques ».

Madame Monique Cabotte-Carillon dénonce les « coups de boutoir » de l’enseignement catholique qui « contribuent à appauvrir l’école publique », voire à « manipuler les textes évangéliques ».

Des faits précis sont amenés, indiquant la manière – bien connue des libres penseurs – de l’Eglise catholique de contourner la législation, quand elle ne peut l’affronter directement.

Le plus amusant est cette interprétation pour le moins tendancieuse d’un passage des évangiles :

« Dernier cas récent qui compromet (au sens légal et religieux du terme) l’Eglise catholique de France : la Fondation Saint Matthieu. Par un décret du 18 février 2010 celle-ci a été reconnue d’utilité publique ! Cette fondation a été créée pour aider financièrement les écoles catholiques sous contrat pour "concourir aux besoins d’investissements de nature immobilière". Une fois de plus, la loi française est contournée. En effet, dans ce cas, la loi interdit le financement public pour les écoles primaires et ne l’accepte que dans la limite de 10% pour le secondaire. Par les dons à cette fondation, tout citoyen peut obtenir une réduction d’impôts (réduction pouvant aller jusqu’à 75% des sommes données pour les assujettis à l’I.S.F.). La somme ainsi versée n’ira bien sûr pas dans la caisse de l’Etat pour faire fonctionner le "bien commun". En bon français, cela s’appelle "une niche fiscale". Dans le comité d’honneur de la Fondation, on trouve les noms de Monseigneur Vingt-trois, Président de la Conférence Episcopale, et de Monseigneur Aumonier, Président de l’Enseignement Catholique. Sont-ils d’accord avec le site de cette Fondation où on lit : "Matthieu, apôtre financier, a été choisi comme apôtre de la Fondation qui collecte les dons pour l’immobilier de l’enseignement catholique" ? Pire : est cité le verset de Saint Matthieu, référence à l’appui (chapitre7, verset 7) : "Demandez, il vous sera donné". Quand on lit le passage complet du texte évangélique concerné, on s’aperçoit qu’il s’agit d’expliciter l’importance, pour un croyant, de la prière. Pour d’autres chrétiens, cette pratique de l’utilisation d’un texte relève de la perversion. »

SKS


Dans la même rubrique

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84