La laïcité selon le pape

mercredi 1er décembre 2010
par  K.S.
popularité : 3%

Lors d’une journée de réflexion avec l’ensemble des cardinaux, fin novembre 2010, le pape a déclaré que la laïcisation accélérée des sociétés occidentales risquait de « détruire la liberté religieuse en se proposant comme une vraie "dictature"  » [1].

Voilà de quoi susciter quelques réflexions.

En premier lieu, l’affirmation par le chef de l’Église catholique d’une laïcisation accélérée des sociétés occidentales.

Qu’en est-il, en fait ? En résumant rapidement la situation, on peut remarquer que seuls deux pays ont inscrit la laïcité dans leur constitution : la France et le Portugal. Les autres États, s’ils reconnaissent la liberté de conscience, accordent tous une place à la religion dans leurs institutions publiques, même si certains posent le principe de séparation des Églises et de l’État. Pour plusieurs, la religion, catholique romaine (Italie, Espagne, Irlande, Luxembourg), protestante (Royaume-Uni, pays nordiques) ou orthodoxe (Grèce) est officialisée comme fondement de la morale nécessaire au lien social. Le régime du concordat s’applique dans plusieurs pays – et aussi en Alsace-Lorraine ! - et les Églises bénéficient d’un soutien direct soit par le salariat des ministres des cultes, soit par le versement de subventions. Enfin, seules, la France et la Belgique ne punissent pas le blasphème.

L’Union rationaliste propose sur son site http://www.union-rationaliste.org/i... un dossier très documenté signé par Vincent Borel sur la laïcité en Europe.

Pour ne pas être accusés de partialité dans nos sources, nous avons consulté également « La laïcité chez les autres européens » par Jeanne Hélène Kaltenbach, un article nettement polémique, puisqu’il est sous titré « Un peu de modestie démocratique ! Messieurs les" laïcs" français !! » http://www.ppkaltenbach.org/news/la... ; il est vrai qu’il s’agit du blog de Pierre Patrick Kaltenbach, président des Associations familiales protestantes.

On lira également avec intérêt sur le site de l’Église catholique en France http://www.eglise.catholique.fr/egl... ce passage d’un court texte, qui contredit Benoit XVI :
« Le principe de laïcité est inscrit dans la Constitution et a été précisé par plusieurs textes, dont le plus important reste la loi de 1905. Le principe de laïcité garantit l’indépendance et la neutralité de l’État par rapport aux religions, mais aussi la liberté de conscience, et donc de religion, des citoyens ainsi que le libre exercice des cultes. La laïcité de l’État français ne signifie donc pas l’ignorance ou la méconnaissance des religions et de l’apport de celles-ci à la société. La laïcité est un cadre qui permet à tous, croyants ou non-croyants, de vivre ensemble. »

Quant à la dictature…

Il serait facile de revenir sur quantité de faits historiques. Sans remonter à l’Inquisition, où parler de dictature représenterait un anachronisme sur le plan du vocabulaire, mais non sur le comportement de l’Église catholique, comment oublier la collusion des dignitaires du Vatican à l’égard des dictateurs tels que Franco, Salazar, Mussolini, le « silence » de Pie XII devant les horreurs nazies, etc…

L’évidence reste : il y a volonté d’hégémonie de l’Église catholique (volonté partagée par d’autres versions du christianisme et par l’islam) de contrôler non seulement les consciences, mais aussi l’organisation de la société civile. Le pape en est persuadé : son Église détient seule la vérité, que ce soit en matière de croyance, d’enseignement, de gouvernement.

Alors qu’à l’évidence, quasiment tous les pays d’Europe accordent une place majeure aux religions en général et au christianisme en particulier, alors que le principe de laïcité est régulièrement, et de plus en plus, tourné et contredit dans les faits, cela ne suffit pas à Benoît XVI, qui s’obstine. Les médias font grand cas de la permission qu’il concède, enfin et seulement dans quelques cas, d’utiliser le préservatif. Faute d’en avoir fait usage, pour des raisons religieuses, des milliers, des millions de personnes sont infectées pas le sida, sont malades et en meurent. Le monde est en guerre perpétuelle. Avec pour conséquences massacres, viols et destructions. Combien de conflits sont directement sous-tendus par des rivalités religieuses, par un projet de « conversion massive » ? Qu’il existe, sous-jacentes, des raisons économiques n’empêche pas que c’est au nom de dieu que l’on se tue.

« La laïcité est un cadre qui permet à tous, croyants ou non-croyants, de vivre ensemble » disait-on sur le site de l’Église catholique en France. Vivre ensemble, et en paix, sur la planète terre, voilà une sacrée bonne idée ! Pour cela, l’application de quelques principes est nécessaire, et particulièrement celui de la laïcité, qui ouvre le droit pour chaque individu de respirer, de penser en liberté.

N’en déplaise à l’actuel Président de la République, la laïcité est toujours positive !

SKS



Brèves

24 juillet 2013 - Jacques Prévert :

"Les religions ne sont que les trusts des superstitions."
(Spectacle /1952)

26 juin 2013 - Ne pas oublier Amina :

Pétition :
http://www.avaaz.org/fr/petition/FR...
et articles http://penselibre.org/spip.php?arti.

24 mai 2013 - Religion modérée...

"Une religion est modérée lorsqu’elle n’a pas de bras armé ; ou quand elle cesse d’y recourir. Ou (...)

31 janvier 2012 - Nice : Défense de la laïcité

"Pour un service Public
de la PETITE ENFANCE"
Vendredi 10 Février de 18h.30 à 20h
Plus de (...)

3 octobre 2010 - Lourde (s) bavure...

Le 13 septembre dernier : un convoi de pèlerins italiens à destination de Lourdes sur un train de (...)