Un article percutant de Joumana Haddad :
En finir avec la vulgarité
Article mis en ligne le 15 décembre 2010

par K.S.
logo imprimer

Lu sur le numéro 1049 de Courrier international (du 9 au 15 décembre 2010) un article du Joumana Haddad [1] : En finir avec la vulgarité qui pour commencer épingle Silvio Berlusconi, mais pas seulement. Voici un extrait :

Dans le monde arabe et ailleurs, certains affirment encore que l’islam empêche l’émancipation des femmes, tandis que le catholicisme leur permettrait de jouir de leurs droits. C’est de la tromperie sur la marchandise. Le pape tient au patriarcat au sein de son Église. Gare à celles qui voudraient chercher à avoir de l’influence à l’intérieur de l’institution ! Dans l’esprit du catholicisme, l’autorité revient à la créature originelle, non à celle qui a été tirée d’une de ses côtes. Le péché originel est un dogme et le sentiment de culpabilité une prière quotidienne. Lorsque j’entends certaines féministes parler d’un “féminisme musulman” ou d’un “féminisme chrétien”, je suis consternée. Quand est-ce qu’on arrêtera de raccommoder des édifices qui reposent sur des fondations pourries ? Quand est-ce qu’on reconnaîtra qu’il n’est pas possible de concilier l’enseignement des religions – sans exception – avec la dignité et les droits de la femme ? Il suffit de lire les textes.

L’ensemble du texte, de la même veine, pourra être lu sur http://www.courrierinternational.co....

SKS

Notes :

[1Auteure de J’ai tué Schéhérazade.
Confessions d’une femme arabe en colère
, note de lecture sur http://penselibre.org/spip.php?arti....


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84