Gaz de schiste : suite
Article mis en ligne le 8 février 2011

par K.S.
logo imprimer

Faut-il considérer comme un recul face aux projets d’exploitation de gaz de schiste [1] les déclarations récentes de la ministre de l’Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet ?

Celle-ci a annoncé, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, qu’elle lançait une mission pour évaluer les enjeux environnementaux de cette nouvelle technologie d’extraction du gaz contenu dans le sous-sol et qu’aucune autorisation de travaux ne sera donnée ni même instruite avant le résultat de cette mission.

Elle a par ailleurs assuré : Si la seule technologie disponible est celle des Etats-Unis, il n’y aura pas de permis donné. Cependant, y a-t-il plus qu’un simple répit de quelques mois, puisque aucun moratoire n’est décrété, une telle décision étant, selon la ministre, impossible sans violer le code minier.

Rappelons que le gouvernement a accordé trois permis d’exploration de gaz dans le Grand Sud, notamment à Total et GDF-Suez, et trois autres d’huile de schiste en Ile-de-France.

Carte des zones sud concernées

Concernant le Sud, un site est né récemment qui permet de préciser quelles zones seraient touchées et d’assurer la coordination de la lutte pour la protection des sites concernés : gazdeschiste-cevennes.com.

SKS

Notes :

[1Voir article précédent Gaz de schiste : une discrétion complice (http://penselibre.org/spip.php?arti...).


Mots-clés associés

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84