Une utopie réaliste
Solstices - Les Enfants de la parole
Un film de Bernard Richard

par K.S.

Bernard Richard, déjà auteur du film « E.T. Enfant de troupe » [1] propose de découvrir, grâce à un documentaire très vivant [2], une expérience originale, dont on aimerait qu’elle essaime et perdure.

« Utopie réaliste », « laboratoire pour l’autisme » selon les termes de Jacques Hochman [3], Solstices fut créé en 1975 par Bernard Durey [4] et 12 couples d’accueil
thérapeutiques très entourés et soutenus.

Cette structure située en Lozère, et constituée de lieux d’accueil installés au sein de villages et de hameaux, était entièrement autogérée en
interne dans un dispositif démocratique (un homme, une voix), cogérée
avec les tutelles, pour accueillir 36 enfants à temps complet.

Le film montre comment Solstices soignait par la parole, la
relation, le transfert et le contre-transfert, la vie quotidienne,
analysés au sein des groupes d’accompagnement. Sans médicament, sans
technique comportementale.

Cette expérience qui a ouvert des perspectives dans plusieurs domaines (psychanalyse, autisme, mais aussi autogestion et utopie) a duré 30 ans.
La vie de cette « institution » non institutionnelle, ses réussites remarquables, ses
contradictions internes, sa déstabilisation finale, sont riches de
multiples enseignements.
Le film lui-même, réalisé à partir des témoignages des anciens enfants accueillis, des soignants – quelle que soit leur place dans le dispositif -, des fondateurs et de leurs
successeurs, des habitants du canton, « accroche » tout de suite par l’authenticité des paroles et des gestes, mais aussi par la générosité du projet, et encore par la beauté des paysages dans l’enchaînement des saisons.

Le film tourne dans différentes villes :

A Paris le dimanche 20 mars 2011.
A Marseille le samedi 26 mars 2011.

Plus de précisions sur http://penselibre.org/spip.php?arti... et en brèves sur le site.

SKS