8 mars : Journée internationale de la femme
Article mis en ligne le 8 mars 2011

par K.S.
logo imprimer

Aïe, il y a encore beaucoup à faire…

Dans les pays où la religion dicte les règles de vie en société, les femmes, dès leur plus jeune âge, sont infantilisées, méprisées, bafouées, enfermées, tuées, en toute impunité, en toute « légalité ».

Dans les pays occidentaux se référant aux Droits de l’Homme (sic) les acquis sont régulièrement menacés.

Ainsi pour le droit à l’avortement, conquête inachevée , non reconnu encore dans plusieurs pays d’Europe, et faisant l’objet, en France, de nombreuses restrictions :

Le nombre d’établissements qui pratiquent des IVG diminue.
Le 7 octobre 2010, le Conseil de l’Europe a rejeté un projet de résolution visant à limiter le droit à l’objection de conscience notamment dans les hôpitaux (concernant essentiellement l’avortement et l’euthanasie). En fait, cette résolution permet aussi à des établissements d’invoquer l’objection de conscience pour ne pas pratiquer d’avortement, alors qu’il s’agit de raisons budgétaires, ces actes étant mal rémunérés.

Autre grave question : les violences exercées sur les femmes. On lira en document joint un résumé d’un rapport officiel à ce sujet.

Comme le fait remarquer le site « Osez le féminisme » (http://www.osezlefeminisme.fr/) « 67 ans après le droit de vote des femmes, 36 ans après le vote de la loi pour l’avortement, 28 ans après la première loi sur l’égalité professionnelle, la bataille pour l’égalité femmes – hommes devrait maintenant appartenir au passé. »
Et de proposer : « Et si en 2011, on s’occupait des droits des femmes toute l’année ? »

Léonore


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Rapport Henrion
  • 20.7 ko / PDF

Mots-clés associés

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84