Un objecteur de conscience algérien incorporé de force (suite)
Article mis en ligne le 29 mars 2011
dernière modification le 31 mars 2011

par K.S.
logo imprimer

La semaine dernière, Penser libre relayait l’appel lancé pour libérer un jeune objecteur de conscience algérien (voir sur http://penselibre.org/spip.php?arti...).

Nous avons depuis reçu des informations complémentaires d’un correspondant algérien.

Soufiane, lui-même en mauvaise santé, est soutien de famille : son père, sa mère et un jeune frère souffrent de pathologies graves et coûteuses. La position du jeune homme est clairement pacifiste.

Il semble que faute d’avoir pu offrir des « cadeaux » aux autorités militaires, Soufiane a en effet été incorporé contre son gré alors que d’autres appelés qui, à plusieurs reprises, n’avaient pas répondu à l’ordre de mobilisation, pas toujours en raison de convictions personnelles, ont été relaxés.

Notre correspondant souhaite une enquête sur le traitement inégalitaire des appelés.

A l’annonce de son incorporation forcée, Soufiane était très abattu.
Il est urgent de le soutenir en protestant auprès du
TRIBUNAL MILITAIRE DE MERS EL KEBIR
TMMEK
31310 MERS EL KEBIR
WILAYA D’ORAN - ALGERIE –

Un exemple de lettre est à votre disposition en document joint, mais chacun(E) peut rédiger à son idée, tout en restant dans les limites de la politesse, dans l’intérêt du jeune objecteur.


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Exemple de lettre
  • 20.5 ko / Word
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84