Un Etat laïc ?

mardi 12 avril 2011
par  K.S.
popularité : 5%

La CVN (Convention Vie et Nature) ne se préoccupe pas uniquement de la préservation de la nature et du vivant, elle y associe le refus des dogmatismes religieux et du capitalisme. Cette association exprime souvent des points de vue et des réflexions qui sont nôtres. C’est pourquoi quelques-uns de ses communiqués trouvent leur place sur Penser libre.

Cette fois, Gérard Charollois aborde la question de la laïcité, dont se sont emparé les partis de droite.
"Un État laïc ?" est paru le 3 avril dernier sur www.ecologie-radicale.org

Pour détourner l’attention des citoyens sur les échecs sociaux de sa politique d’injustice et de casse des services publics, le parti UMP agite le thème de la laïcité et de la république confrontées aux billevesées et obscurantismes religieux exogènes.

Cette démarche pourrait être pleinement justifiée si elle visait à dénoncer la soumission, la crédulité, le fanatisme, la haine du corps et du plaisir, la condamnation de la raison et de la liberté, le mépris des animaux non-humains, la défiance à l’encontre de la femme tentatrice, la valorisation de la souffrance et le refus de l’hédonisme, la célébration de la mort, que véhiculent les religions dogmatiques.

Les trois monothéismes ont sécrété la domination tyrannique de la nature et des animaux par la bête « créée à leur image ».

En cela, ils sont radicalement incompatibles avec le biocentrisme, à la différence des multiples spiritualités individuelles, des déismes à géométrie variable que nos contemporains se donnent en marge des sectes grandes ou petites.

Donc, saluons la défense de la laïcité !
Mais, le leader actuel et éphémère du parti de l’argent roi vantait en 2007 les immenses mérites du prêtre plus efficace que l’instituteur pour éduquer la jeunesse.

dessin paru dans le Canard enchaîné

Bien sûr, pour enseigner la soumission, la résignation, le respect de l’ordre établi, l’espoir dans un arrière-monde amenant à accepter les injustices du seul vrai monde, la religion fait merveille.

De tous temps, les empires, les césars, les féodalités, les nantis investirent les dieux de la cité et ce depuis la plus haute antiquité, pour courber l’homme et lui enjoindre de se coucher ou s’agenouiller devant les puissants.

Dès lors, suspect ce débat insuffisamment clair et ferme à l’encontre des abrutissements de masses, politiquement exploité, à l’instar d’une politique de l’immigration instrumentalisée, d’une main pour inquiéter les citoyens et annoncer des restrictions rassurantes, de l’autre en important une main-d’œuvre à bas coût pour le profit des exploiteurs.

La politique nataliste et celle des mouvements internationaux de populations ne sont jamais examinées à l’aune de leurs incidences sur le problème majeur de la surpopulation et du grand déménagement de la nature.

Évidemment, l’État, dans ses services publics (du moins ce qu’il en reste après la catastrophe RGPP) doit observer une neutralité idéologique et traiter tout citoyen en personne et non en adepte d’un culte déterminé ou en partisan d’une cause.

Par exemple, l’école devrait échapper à la propagande des sectes et lobbies, des partis et des doctrines.
De tous les lobbies ?

Pas pour le parti UMP CPNT qui passa un pacte avec le monde de la chasse, en mars 2010 octroyant aux chasseurs le privilège d’informer la jeunesse sur les beautés de la nature, les animaux et les équilibres écologiques !

C’est que, pour les menteurs formatés, les chasseurs aiment les animaux et connaissent la nature !
Les dirigeants politiques actuels ont vraiment une étrange conception de la laïcité et de la neutralité du service public de l’éducation nationale.
Mais, à propos, pourquoi les chasseurs ont-ils obtenu de leurs valets ce pacte éducatif ?

Le fait est révélateur.

L’évolution culturelle, l’élévation morale des sociétés, les progrès des connaissances condamnent la chasse et il faut, pour le lobby, tenter d’enrayer le rejet du loisir de mort.

Aveu de faiblesse et d’angoisse devant un avenir d’abolition d’une pratique qui fera honte aux hommes de demain.

Pour notre part, respectant l’enfance et l’impartialité de l’État, nous ne sollicitons aucune propagande du respect de la vie et de l’amour de la nature dans les écoles, mais une libre et pluraliste information permettant aux citoyens adultes de se faire une opinion éclairée.

A l’opposé des religions et des propagandistes, c’est en s’adressant à la raison d’hommes libres que nous défendrons le biocentrisme, dépassement de l’anthropocentrisme.

Aucune doctrine politique qui tenta au siècle passé d’embrigader la jeunesse ne reçut les fruits de son bourrage de crânes.
Les écoles relèvent des enseignants (puisqu’il en reste) encore » et laissons les réactionnaires à leurs errements obsidionaux, à leurs impostures et à la censure des esprits malhonnêtes qui dans les assemblées légiférantes et dans les médias intoxiquent, endoctrinent, égarent.
La vérité têtue triomphera et notre voix, aujourd’hui bâillonnée, parlera aux hommes de demain.

Gérard Charollois -
Convention Vie et Nature


Brèves

24 juillet 2013 - Jacques Prévert :

"Les religions ne sont que les trusts des superstitions."
(Spectacle /1952)

26 juin 2013 - Ne pas oublier Amina :

Pétition :
http://www.avaaz.org/fr/petition/FR...
et articles http://penselibre.org/spip.php?arti.

24 mai 2013 - Religion modérée...

"Une religion est modérée lorsqu’elle n’a pas de bras armé ; ou quand elle cesse d’y recourir. Ou (...)

31 janvier 2012 - Nice : Défense de la laïcité

"Pour un service Public
de la PETITE ENFANCE"
Vendredi 10 Février de 18h.30 à 20h
Plus de (...)

3 octobre 2010 - Lourde (s) bavure...

Le 13 septembre dernier : un convoi de pèlerins italiens à destination de Lourdes sur un train de (...)