Les enfants de Fukushima
Article mis en ligne le 15 mai 2011

par K.S.
logo imprimer

Tout récemment, le gouvernement japonais a décidé de relever de 1 mSv/an [1] à 20 mSv/an la norme de radioprotection tolérable pour les écoles de la préfecture de Fukushima, alors que plusieurs réacteurs nucléaires continuent de relâcher de grandes quantités de radioactivité dans l’environnement. A titre de comparaison, en France comme en Allemagne, le seuil maximal d’irradiation recommandé pour les travailleurs du nucléaire est de 20 mSv/an [2].

On sait par ailleurs que les nourrissons et les enfants sont bien plus vulnérables aux radiations que les adultes.
Tout commentaire semble inutile !

SKS

Notes :

[1Millisievert (mSv). Le sievert (Sv) est l’unité dérivée du système international qui permet d’évaluer quantitativement l’impact biologique d’une exposition à des rayonnements ionisants.

[2La dose annuelle moyenne reçue en France est aux environs de 2,4 mSv/an/personne. Selon le Code du travail (Article R231-76), la limite autorisée pour les personnels exposés, en France est de 20 mSv sur douze mois glissants par personne (Dosimétrie réglementaire), la dosimétrie mensuelle fixée à 1,5 mSv, la dosimétrie fixée par les entreprises à 16 mSv/an.


Mots-clés associés

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84