"Vers une théorie de la révolution non-violente"
Article mis en ligne le 31 mai 2011

par K.S.
logo imprimer

Le site "Anarchisme et non-violence 2" a publié le 17 mai dernier un article de Manuel Cervera-Marzal, intitulé "Vers une théorie de la révolution non-violente" (http://anarchismenonviolence2.org/s...) [1].

Couverture du n° 117 (hiver 2000-2001)

C’est une des questions fondamentales qui fait débat depuis des décennies chez tous ceux et celles qui aspirent à un changement profond de la société et des rapports humains.

L’éclairage apporté par cet article mérite la lecture. Outre une réflexion sur les divers mouvements révolutionnaires connus, les références bibliographiques réunies constituent une excellente base pour approfondir la recherche.

En voici quelques extraits en avant-goût, et en document joint, l’intégralité du texte.

"Le fait que, lors des quarante dernières années, cinquante des soixante- sept renversements de régimes autoritaires aient abouti grâce à la résistance civile non-violente impose de redéfinir la notion de révolution en la détachant de celle de violence."

"C’est sur Martin Luther King lui-même qu’il faut nous focaliser puisqu’il est, à nos yeux, le véritable initiateur de l’idée de « révolution non-violente », comme en témoigne l’ouvrage éponyme traduit en français en 1963."

"Etienne Balibar, dans une conférence donnée au Colloque « Marx International » de 2004, suggère que la confrontation de Lénine et Gandhi, les deux plus importants « théoriciens-praticiens » de la révolution, constitue la « rencontre manquée » du XXe siècle. Deux éléments permettent de rassembler sous l’appellation commune de « mouvement révolutionnaire » les mobilisations menées par Lénine en Russie et par Gandhi en Inde."

Notes :

[1article initialement paru dans la revue Dissensus N°4 Avril 2011 édité par l’Université de Liège (Belgique).


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Article paru sur Dissensus
  • 137.3 ko / PDF
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84