Contre la Nuit sécuritaire :
Une journée de refus...

par K.S.

"Ce n’est pas une loi sanitaire, mais une loi sécuritaire."

Psychiatrie :

Le Collectif des 39 - contre la nuit sécuritaire invite à une

[|- JOURNÉE de REFUS -|]

du Projet de loi relatif aux droits et à la protection des personnes
faisant l’objet de soins psychiatriques et à leurs modalités de prise en charge,

[|le MERCREDI 15 JUIN 2011.|]

Voici le début de la déclaration explicitant cette Journée du refus :

"Nous, collectifs et organisations signataires [1], réaffirmons notre refus du « Projet de loi relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et à leurs modalités de prise en charge »

Déjà inacceptable dans sa version initiale, les amendements successifs ont fini de dévoiler ses intentions premières : imposer la contrainte et le contrôle comme fondement du soin en psychiatrie. Ce n’est pas une loi sanitaire, mais une loi sécuritaire. Elle étend la contrainte à toute forme de soin en psychiatrie, de l’hôpital jusqu’au domicile. Elle prévoit en outre un « accueil » de 72 heures, véritable garde à vue psychiatrique sans droits de recours. La position soignante y est dégradée en « expertise de dangerosité », le soin relationnel est évacué. Elle est une grave atteinte aux libertés. Elle dénature la décision du Conseil Constitutionnel du 26 novembre 2010 imposant l’intervention du juge des libertés, en instituant un contrôle judiciaire au rabais. Elle met en place un authentique casier psychiatrique à vie."

Tout le texte de la déclaration sur :
http://www.collectifpsychiatrie.fr/...