Printemps 2011
Réfractions n° 26
"La place du peuple"
Article mis en ligne le 14 juin 2011
dernière modification le 28 novembre 2011

par K.S.
logo imprimer

Le numéro 26 de la revue Réfractions, recherches et expressions anarchistes (printemps 2011) vient de paraître, avec pour sujet cette fois : La place du peuple.

Le sommaire est sur http://refractions.plusloin.org/spi....

Voici, pour un avant-goût, quelques extraits du texte de présentation :

"France, octobre 2010. Les rues, les places sont noires de monde. Le peuple dit non au gouvernement. Et pourtant, à l’heure du bilan : échec ou trahison, ces termes reviennent dans plusieurs articles, et cela donne une atmosphère « bizarre ». Y a-t-il quelque chose de nouveau ?"

"Le thème des retraites s’élargit alors à une contestation plus globale du système en général. Si les grèves sont restées relativement limitées (l’idée de grève générale est restée une vision lointaine), les blocages ont fait peser une réelle menace sur le gouvernement, même s’ils ne généralisent pas. Ils n’ont été d’ailleurs soutenus que mollement par les syndicats « représentatifs ». En contraste avec le peu de participation des étudiants et l’échec des tentatives en ce sens, la participation des lycéens, voire des collégiens, fut remarquée. La plupart n’avaient pas de revendication bien nette, mais témoignaient de quelque chose, au moins, ils affirmaient leur existence."

"Alors, un « coup d’épée dans l’eau » ? Sans doute, si on se réfère au but proclamé des manifestations, aux grèves (qui sont restées minoritaires) et aux actions proprement syndicales. Mais il ne faut pas oublier qu’un coup d’épée dans l’eau provoque des ondes dont nul ne peut prévoir la trajectoire ni l’effet qu’elles peuvent produire."


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84