Michel Boujut
Article mis en ligne le 6 juillet 2011

par K.S.
logo imprimer

Le 29 mai dernier, Michel Boujut est décédé à 71 ans d’une hépatite foudroyante.
Michel Boujut, fils du tonnelier et poète Pierre Boujut (l’éditeur de La Tour de Feu) rebelle, romancier, grand critique de cinéma, producteur de l’émission Cinéma, cinémas,
fut aussi un de ceux qui refusèrent la Guerre d’Algérie.

En 1961, venant de déserter, il se réfugia une quinzaine de jours dans les cinémas du Quartier latin, avant de se rendre en Suisse, pour ne pas avoir à subir les dix années de prison qui auraient répondu à son geste pacifique. Il y rencontra le poète Jean-Paul Samson, déserteur lors de la première guerre mondiale, réfugié en Suisse depuis 1917, et animateur de la revue Témoins à laquelle collabora Albert Camus.

Le dernier livre de Michel Boujut, Le Jour où Gary Cooper est mort, paru en janvier 2011, retrace son parcours [1].

SKS

Notes :

[1Michel Boujut, Le Jour où Gary Cooper est mort, Paris : Rivages, 2011.


Mots-clés associés

Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84