Le 14 juillet de Gaston Couté
T’as-t’y ben fêté, mon Jacques
Article mis en ligne le 14 juillet 2011

par K.S.
logo imprimer

T’as-t’y ben fêté, mon Jacques,

La fêt’ de la Libarté ?

T’as-t’y ben fêté, mon Jacques,

T’as-t’y ben fêté ?

[|- 0 -|]

J’on envoueyé fout’la bon guieu d’ouvrage

Qui press’ coumme el diab’e à l’entré d’mouésson,

Et pis, j’son partis traîner sous l’ombrage

Ousque les pompiers buvint au poinson ;

On s’n’est mis dans l’col tant qu’j’en pouvint mett’e,

Si qu’v’auriez vu ça quand qu’on s’est l’vé d’là !...

I’ disint : "Hu’ mon Jacqu’s !" et j’allint à dia !

(Jusqu’à nous vieill’s jamb’s qui voulint pus d’maîte !)

[|- 0 -|]

J’ons mis des lantarn’s su’ l’devant des f’nêtes

Pour qu’l’Egalité trouv’ son compte itou

En fesant r’ssembler les maisons hounnêtes

A d’auceun’s maisons qui l’sont point en tout !

Voueyons ! core un r’frain ! core eun’ rinçounette !

Pour bouére et chanter, parsounn’ne r’naclait :

On lichait tertous après chaqu’ couplet

Et la Marseillais’ servait d’Pomponnette !

[|- 0 -|]

I’ régnait partout la mêm’ bounne entente :

Nout’ maire dit : "Je... je... je n’men rappell’ pus !"

Au bieau d’un discours plein d’phras’s éloquentes

Et j’ons fait : " Tant mieux !" nous qu’avions trop bu !

C’brav’ maire, ben qu’il ’tait itou coumme eun’ boule,

Par un coup qu’nout’ vin s’en v’nait d’nous r’monter

(C’est-y, voui ou non, d’la Fraternité ?)

A pris soun’ écharp’ pou’ torcher nout’ goule !

[|- 0 -|]

Y a temps pour tout’ chose, et c’est fini d’rire !

T’es lib’e ed’cracher les impôts qu’tu doués :

V’là m’sieu l’ Parcepteur et sa grouss’ tir’-lire !

T’es l’égal de tous les peineux coumm’ toué

Qu’ont des gâs qu’nous faut pour fair’ : portez armes ! ...

V’là l’major avec eun’ toués sous son bras ! ...

Et si tu r’chign’s trop, mon Jacqu’s tu goût’ras

D’la Fraternité d’tes frèr’s les gendarmes ! ...

(Gaston Couté : Le 14 juillet)


Dans la même rubrique

0 | 5

La Visite
le 17 décembre 2017
par K.S.
La Ballade des gens qui sont nés quelque part
le 17 décembre 2017
par K.S.
Un poème de Jacques Prévert
le 2 décembre 2017
par K.S.
Les loups noirs (poème)
le 31 juillet 2017
par K.S.
Étranges étrangers
le 1er mai 2017
par K.S.
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84