Abu al-’Ala’al-Ma’ari
Poète et penseur libre (973 - 1057)

par K.S.

Il m’arrive assez souvent de choisir, pour un voyage immobile dans le temps et l’espace, un recueil de poésie arabe classique.

Parmi les poètes de la période abbasside, on trouve un certain Abu-l-Ala al-Maari, né en 973, et décédé en 1057.

La teneur de ses textes me parla aussitôt : refus des hypocrisies religieuses, doute quant à la survie d’une âme après la mort, critique de la notion même de Dieu, le tout sans détours et d’une expression profondément humaine.

Qu’on en juge :

"Les habitants de la terre se divisent en deux,

Ceux qui ont de l’esprit mais pas de religion,

Et ceux qui ont de la religion mais pas d’esprit."

Ce qui m’amena à quelques recherches.

Si Abu-l-Ala al-Maari fut aussi bien admiré comme poète, que critiqué pour l’audace de sa pensée libre, il se retrouve, quelques dix siècles plus tard, mis à l’index en novembre 2007 au Salon International du Livre d’Alger (SILA) sur ordonnance du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs [1] algériens.

Abu-l-Ala al-Maari naquit en Syrie, et étudia à Alep, Antioche et Tripoli. Enfant, il devint presque totalement aveugle. A onze ans, il fait connaître ses premiers poèmes réunis sous le titre "L’étincelle d’amadou". Bien d’autres suivront. Les plus marquants sur le plan philosophique sont ceux du second recueil, "Louzoûm ma la ialzam" ("La nécessité de ce qui n’est pas nécessaire") où l’auteur exprime tout à la fois son pessimisme sur les humains et ses doutes religieux, qui aboutissent en fait à une certitude du néant.

Georges Salmon, à qui l’on doit une belle traduction française, donne d’intéressantes précisions quant au personnage du poète et à la réception de ses œuvres [2]

Léonore

[(Le visiteur trouvera, dans la rubrique « Musique des mots », d’autres citations d’Abu Al-Maari : http://penselibre.org/spip.php?arti... )]


Dans la même rubrique

0 | 5

E.Armand sur Éphéméride anarchiste
le 24 mars 2019
par K.S.
Ferdinand Domela Nieuwenhuis
le 29 décembre 2018
par K.S.
Albert Camus
le 8 novembre 2018
par K.S.
Stig Dagerman (1923 - 1954)
le 4 novembre 2017
par K.S.
Marcel Voisin (1892-1981)
le 6 février 2017
par K.S.