Sectes et/ou religions...
Article mis en ligne le 9 octobre 2011

par K.S.
logo imprimer

Extrait d’une interview de Dan Sperber [1] sur « Les cahiers de Sciences et Vie » n° 124, août-septembre 2011, intitulé « Aux origines du sacré et des dieux » :

« Q : Plusieurs milliers de religions coexistent à travers le monde. Peut-il en apparaître de nouvelles ?

R : Oui, l’histoire moderne de l’humanité, celle des quatre ou cinq derniers millénaires, est d’ailleurs ponctuée par l’apparition de nouveaux cultes ou de nouvelles « sectes ». Ils sont souvent issus d’une divergence à l’intérieur d’un mouvement existant mais sont parfois radicalement nouveaux. C’est encore le cas aujourd’hui, notamment aux États-Unis. La plupart de ces sectes fonctionnent localement durant une ou deux générations puis s’effondrent. Dans quelques cas, l’une d’elles s’impose dans le temps. Et devient alors une religion reconnue comme telle. Une religion est donc une secte qui a réussi. Aux États-Unis, les Mormons, dont l’histoire débute avec un certain Joseph Smith il y a moins de deux siècles, étaient jusqu’à très récemment considérés comme une secte, et maltraités. Aujourd’hui, ils sont reconnus en tant que religion. Deux de leurs membres sont d’ailleurs candidats à l’investiture républicaine pour la présidence des États-Unis. Il en ira de même pour la scientologie si elle persiste encore une génération ou deux. »

Notes :

[1Dan Sperber, chercheur en sciences sociales et cognitives, est l’auteur notamment de La contagion des idées (Odile Jacob, 1996) ; en 2010 il a été le premier lauréat du prix Lévi-Strauss.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.84