Sur Anarchisme & Non-Violence 2 :
« De l’état de nécessité à la désobéissance civile »

par K.S.

Toujours d’actualité, surtout après les célébrations du 11 novembre, un article du 23 août 2006, signé François Roux, avec pour titre :
« De l’état de nécessité à la désobéissance civile » paru initialement sur Libération [1].

François Roux est par ailleurs l’auteur d’une copieuse étude sur la première guerre mondiale [2] ainsi que de nombreux articles publiés sur Gavroche (une revue d’histoire populaire hélas aujourd’hui disparue). On comprend qu’il ait pu s’intéresser particulièrement au sujet de la désobéissance civile.

Un extrait :

« "Aux citoyens donc la désobéissance civile, aux juges l’état de nécessité. Ainsi force restera-t-elle, non à la loi, qui doit en permanence évoluer notamment au regard des textes internationaux, mais au droit dont la mission est de défendre le faible contre le fort. Et la désobéissance civile, acte à la fois individuel et collectif selon la définition de Hannah Arendt, continuera à être la respiration de la démocratie quand, comme le déplore le professeur Dominique Rousseau [3], « tous les canaux sont bouchés » ou quand, comme le disait Paul Ricoeur, « la démocratie est devenue trop formelle et manque de conviction" ».

L’intégralité de l’article peut se lire sur http://anarchismenonviolence2.org/s....