Du nouveau en Pologne...

par K.S.

Dans la très catholique Pologne, l’avortement n’est actuellement autorisé que dans quelques cas (viol, inceste et danger pour la vie ou la santé de la mère, malformation irréversible du fœtus).

Sur l’édition en ligne de l’Express, (http://www.levif.be/info/belga-poli...) on apprend qu’un mouvement anticlérical (Ruch Palikota RP, dans l’opposition) a déposé au parlement un projet de loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Wanda Nowicka, députée de ce mouvement, a déclaré : "Notre projet prévoit de donner le droit à la femme d’interrompre la grossesse jusqu’à la 12e semaine de grossesse sans avoir à donner les raisons de sa décision".

Ruch Palikota lutte pour la libéralisation du droit à l’avortement, les unions homosexuelles, l’établissement d’une sorte de PACS, l’éducation sexuelle à l’école et l’abandon du financement de l’Église par l’État. Vaste programme, porteur d’espoir puisque ce mouvement est devenu troisième force du pays aux élections législatives d’octobre.