Le réalisateur de "Gasland" interpellé

dimanche 5 février 2012
par  K.S.
popularité : 5%

Nominé aux Oscars, le documentariste Josh Fox a été menotté et emmené mercredi alors qu’il tentait de filmer une audience a la Maison du Comité scientifique sur la fracturation .
Le réalisateur de " Gasland " tentait de filmer l’audience qui se penche sur l’enquête de l’EPA à propos de la contamination des eaux des nappes phréatique à Pavillon dans le Wyoming. Josh filmait l’audience pour son prochain film "Gasland 2."

Le président du sous comité US Republicain Andy Harris (R-MD) était opposé à la présence de M. Fox et de son équipe ainsi qu’à celle d’une autre équipe de ABC news.

Voici la déclaration publiée par Josh Fox le 1 février 2012 :

« J’ai été arrêté aujourd’hui pour avoir exercé mes droits au Premier Amendement sur la liberté de la presse à Capitol Hill. Je ne m’attendais pas à être arrêté en pratiquant le journalisme. L’audition d’aujourd’hui dans le sous-comité de la Chambre ‘énergie et environnement’ a été appelée à examiner les conclusions des APE sur les fluides de fracturation hydraulique qui avaient contaminé les eaux souterraines dans la ville de Pavilion, Wyoming. J’ai une longue histoire avec cette ville et ses résidents qui ont maintenu depuis 2008 que la fracturation a contaminé l’approvisionnement en eau. J’ai rendu publiques les histoires des habitants de John Fenton, Louis Meeks et Jeff Locker dans Gasland et j’ai continué à me documenter sur la contamination catastrophique de l’eau à Pavillon pour la suite à venir Gasland 2. Il semblerait que les dirigeants républicains ont tenté, lors de cette audience, d’attaquer la région pour 3 des 8 enquêtes de l’APE, impliquant des centaines d’échantillons et d’analyse d’eau, qui a statué que les eaux souterraines de Pavillion étaient dangereuses pour la santé, contaminées par le benzène à 50x le niveau de sécurité et de nombreux autres contaminants associés au forage de gaz. Plus important encore, l’EPA a déclaré dans ce cas que la fracturation était la cause probable.

En tant que cinéaste et journaliste, j’ai couvert des centaines d’auditions publiques, y compris les audiences du Congrès. C’est ma conviction que le discours public soit autorisé à être filmé. Le Congrès ne devrait pas faire exception. Personne au Capitole ne devrait se considérer au dessus de la Constitution. Le Premier Amendement de la Constitution stipule explicitement : « Le Congrès ne fera aucune loi ... qui empiète sur la liberté de la presse". Ce qui signifie qu’il n’existe aucune règle ou réglementation permettant d’interdire à un journaliste ou un citoyen respectueux l’enregistrement d’une audience publique.
Ce fut un acte de désobéissance civile - oui mais fait de façon impromptue - au moment où ils m’ont dit d’éteindre les caméras, je ne pouvais pas. Je connais mes droits et j’ai senti qu’il était impératif de les exercer.

Quand j’ai été conduit hors de la salle d’audience avec des menottes, John Boehner qui plaide pour plus de transparence au sein du Congrès est sorti avec moi.

Le peuple de Pavillon mérite mieux. Des milliers de personnes à travers les Etats-Unis, qui ont documenté des cas de contamination de l’eau dans les zones fracturation, méritent leur propre audience à Capitol Hill. Ils méritent la chance de témoigner devant le Congrès. La vérité que la fracturation contamine les eaux souterraines est connue, et aucune des tactiques d’intimidation - soit purement et simplement des défis à la science ou même l’arrestation de journalistes ne vont remettre le génie dans la bouteille. Une telle tentative éhontée de nous discréditer et le silence de l’EPA, les citoyens de Pavillon et le cinéma documentaire les mettront finalement en échec pour cet affront à la santé et l’intégrité des Américains.

Enfin, pour la défense de mon métier, je dirai que beaucoup, beaucoup d’Américains obtiennent des informations à partir des documentaires indépendants. Le Capitol doit immédiatement faire passer des auditions et de réunions accessibles aux journalistes indépendants et ne pas être gêné par la vérité, qui doit d’être rapporté de manière vivante et en profondeur, ce qui n’est réalisable que grâce documentaire long métrage.

Je continuerait la réflexion sur cet événement et publierait encore d’autres réflexions et développements.
J’ai été accusé "d’entrée illégale" et ma date d’audience est le 15 Février. »

Josh Fox
Washington DC

Voici la vidéo de l’arrestation :
http://www.5min.com/Video/Journalis...

Précédents articles sur l’extraction du gaz de schiste et ses dangers : http://penselibre.org/spip.php?arti...
et http://penselibre.org/spip.php?arti....


Brèves

1er décembre 2016 - 1er décembre : Journée pour les Prisonniers pour la Paix

Le 1er décembre de chaque année, l’Internationale des Résistan(te)s à la Guerre et ses membres (...)

6 août 2016 - Le 6 et le 9 août 1945

Ne pas oublier : Le 6 août 1945, à Hiroshima (Japon), le feu nucléaire de la première bombe A, (...)

14 juillet 2016 - Bêtise et méchanceté humaine :

Corrida, jusqu’au bout de l’absurde et de la haine du vivant : La mère du taureau Lorenzo qui à (...)

2 juillet 2016 - Les vidéos du colloque ’Animal politique’

Le 2 juin 2016 à l’Assemblée Nationale, le Colloque ’Animal politique’ a été organisé par 27 (...)

14 juin 2016 - Appel d’Amnesty

Jeux olympiques, coupe du monde et violences policières – voir : http://info.amnesty.be/adserver2/co..