"Tuez-les tous - la guerre de religion à travers l’histoire" par Elie Barnavi et Anthony Rowley

mardi 13 novembre 2007
par  K.S.
popularité : 5%

L’expression – ou plutôt l’ordre « Tuez-les tous » remonte à la croisade contre les Albigeois (1209-1339) [1]et garde une singulière résonance à notre époque. « Ceux qui auront succombé dans le chemin de Dieu, Dieu ne fera point périr leurs œuvres » (Coran XLVII) tandis que les croisés bénéficiaient de la « miraculeuse indulgence » s’ils mouraient pour « la vérité de la foi » et entraient alors directement au paradis. Cela n’est pas sans rappeler quelques évènements sanglants de ces dernières années et leur justification religieuse et/ou politique.

Elie Barnavi et Anthony Rowley [2]
montrent bien, dès l’introduction, que « la religion ajoute à la guerre une dimension unique, qui la rend particulièrement féroce et inexpiable : la conviction des hommes qu’ils obéissent à une volonté qui les dépasse et qui, par cela même, fait de leur cause un droit absolu. Si je convoite la terre du voisin pour arrondir la mienne, la guerre que je lui ferai pourra bien s’achever par la négociation et un quelconque compromis, plus ou moins favorable à lui ou à moi en fonction de nos forces respectives. Mais si sa terre m’a été promise par Dieu, si elle constitue mon patrimoine sacré, la négociation ne servira à rien et le compromis ne sera pas possible. » [3]
Les deux auteurs ne sont pas des anti-religieux forcenés, ni des anticléricaux primaires (pour reprendre les invectives classiques employées à l’égard de qui ose critiquer les religions et leur emprise sur les sociétés). Les guerres de religion parcourent le monde et traversent les siècles, le livre d’Elie Barnavi et d’Anthony Rowley relate plus précisément, après les affrontements entre croisés et musulmans sur fond de millénarisme messianique, les guerres de religion d’Allemagne (1517-1534), de France (1562-1598) avec entre autres la tragique Saint-Barthélemy, d’Angleterre (1603-1689), la guerre de Trente-Ans (1618-1651) et enfin le conflit récurrent des Balkans (1877-1995). Pour conclure avec l’affrontement symétrique Bush/Ben Laden, croisade chrétienne contre guerre « sainte » du Jihâd.


[1L’armée des croisés mit le siège devant Béziers, puis l’attaqua, après le refus de la négociation proposée par l’évêque de la ville, laquelle serait épargnée si les catholiques livraient leurs concitoyens cathares. A la question des croisés : comment distinguer catholiques et « hérétiques », Arnaud Amaury, légat du pape, déclara « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens » et écrivit ensuite au pape Innocent III : « Les nôtres, n’épargnant ni le sang, ni le sexe, ni l’âge, ont fait périr par l’épée environ 20 000 personnes et, après un énorme massacre des ennemis, toute la cité a été pillée et brûlée. La vengeance divine a fait merveille. »

[2Elie Barnavi, Anthony Rowley : « Tuez-les tous – la guerre de religion à travers l’histoire VIIème – XXIème siècle » Ed. Perrin, 2006.

[3Introduction, p. 10, Ed. Perrin)


Brèves

21 septembre 2011 - ’Le vrai scandale des gaz de schiste

Vient de paraître :
"Le vrai scandale des gaz de schiste" par Marine Jobert et François (...)

18 octobre 2010 - Brassens libertaire

Vient de paraître Brassens libertaire de Marc Wilmet .
En voici la présentation par la librairie (...)

12 janvier 2009 - « Qui sont les anarchistes ? »

Information de Raforum Recherches sur l’anarchisme
Le prochain numéro du « Monde diplomatique » (...)

20 décembre 2008 - Encyclopédie anarchiste en ligne

Raforum () annonce :
« La grande et unique Encyclopédie Anarchiste de Sébastien Faure vient (...)

20 novembre 2008 - Emile Temime

Emile Temime est mort à Marseille le 19 novembre à l’âge de 82 ans,. Historien, il fut notamment (...)